Alfa Romeo 4C Concept : Une ligne et un joli pedigree

Alfa Romeo 4C Concept : Une ligne et un joli pedigree

Parmi eux, trois chefs-d’œuvre ont retenu notre attention pour l’originalité de leur style. C’est le cas de l’Alfa Romeo 4C Concept, une étude de style épurée qui préfigure un coupé compact à deux places. Au-delà du design, tous les éléments intérieurs de ce bolide versent à fond dans la sportivité. À commencer par son architecture technique et mécanique, puisqu’il s’agit d’une propulsion à moteur arrière, en l’occurrence un quatre cylindres essence turbocompressé de plus de 200 ch (dérivé du 1750 TBI de la Giulietta QV de 235 ch) et doté de la boîte robotisée TCT à double embrayage et à 6 rapports. Encore plus impressionnant dans ce joli pedigree, le poids de cette Alfa n’excède pas les 850 kg ! Du coup, la 4C réaliserait le 0 à 100 km/h en moins de 5 sec, selon la marque au trèfle. Encore faudrait-il qu’elle devienne réalité et qu’elle passe à la production en série.

Renault R-Space Concept : Un nouveau «déZir» d’espace
Suivant la même mouvance stylistique insufflée par le nouveau patron du design de Renault et inaugurée l’an dernier à travers la sulfureuse étude baptisée deZir, le concept car R-Space a été la grande surprise du losange lors de l’ouverture du Salon de Genève. En effet, Renault, qui avait diffusé à la veille du Salon des photos du concept Captur avait laissé croire que ce dernier en serait l’unique «proto» pour ce printemps genevois… Une belle surprise donc, d’autant plus que le R-Space arbore un look d’un dynamisme inhabituel dans ce segment, comme en attestent sa ligne de toit arquée, ses hanches sensuelles et la découpe irrégulière de sa ceinture de caisse. Bref, que d’ingrédients savamment dosés et qui devraient se retrouver ou plutôt se concrétiser sur la prochaine génération du futur monospace compact du losange (quatrième génération du Scénic). C’est bien la preuve que Renault est en train de redevenir un «créateur d’automobiles», de belles automobiles.

Mitsubishi Global Small : Futurs diamants à vocation mondiale
Le low-cost continue à faire des émules. Après le groupe PSA, c’est au tour de son partenaire nippon Mitsubishi d’annoncer son intention de se lancer dans la voiture à la fois mondiale et bon marché. Comment ? À travers le Global Small Concept, une étude de style longue de 3,74 m et dont le coup de crayon à la fois original et policé laisse croire que ce projet est assez proche du modèle final (de série). Evidemment, le premier objectif de cette future citadine est d’être abordable pour réaliser de gros volumes sur les marchés dits émergents. Voilà pourquoi cette «Mitsu» sera produite en Thaïlande (en 2012), pays où la main-d’œuvre est bon marché. Cela ne signifie pas qu’elle sera forcément dépouillée d’équipements ou dépassée techniquement. Bien au contraire, puisque le constructeur aux trois diamants a laissé entendre que son futur rejeton pourrait disposer de technologies évoluées, comme la récupération d’énergie au freinage ou encore, le système Start & stop. On verra…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *