Après la France et le Brésil, Ford supprime 5.000 emplois en Allemagne

Après la France et le Brésil,  Ford supprime 5.000 emplois  en Allemagne

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé vendredi supprimer 5.000 emplois sous forme de départs volontaires en Allemagne, dans le cadre d’un vaste plan de restructuration censé l’aider à reprendre pied en Europe.

«Cette annonce s’inscrit dans le cadre de la restructuration de Ford qui vise à rétablir le plus rapidement possible une activité rentable en Europe», a indiqué à l’AFP une porte-parole de Ford en Allemagne. Elle intervient deux jours après l’annonce de Volkswagen de supprimer jusqu’à 7.000 emplois, également sous forme de non remplacements de départs à la retraite, afin de financer sa transition vers la voiture électrique.

Si Volkswagen a fait état mardi d’un bénéfice annuel en nette hausse, Ford s’est pris lui de plein fouet le ralentissement du marché chinois, les incertitudes liées au Brexit ainsi que la désaffection pour les moteurs Diesel. Au 4e trimestre, la marque à l’ovale bleu a ainsi accusé une perte nette de 112 millions de dollars, achevant une année 2018 «particulièrement difficile». Le constructeur américain n’a pas évoqué la fermeture de sites particuliers en Allemagne, ni d’autres suppressions d’emplois dans des pays également concernés par cette cure d’austérité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *