Armée pacifique

Armée pacifique

La symbolique puissante de cette action visait à libérer le Sahara de la présence coloniale espagnole.

Quelques semaines plus tôt, la Cour internationale de justice de La Haye s’était prononcée sur les arguments présentés par Rabat. Le tribunal international confirmait l’existence de liens indéfectibles qui unissent les tribus sahraouies au Royaume du Maroc, et ce avant même la colonisation espagnole de 1884.

Couvrant la voix des juges, des centaines de véhicules, suite à l’appel de SM le Roi Hassan II, ont roulé, dans un véritable ballet logistique, pour emmener vers les provinces du Sud nos concitoyens, mais aussi des tonnes de matériel et de vivres nécessaires à l’opération qui portera un nom fédérateur, celui de la Marche Verte.

Aujourd’hui, l’exemple est réitéré avec une marche commémorative. Elle est organisée pour la troisième année consécutive par l’Association marocaine des sports automobiles (AMSA) et mobilisera près de 1.000 personnes qui utiliseront leurs véhicules pour emprunter le même chemin du périple qu’avaient suivi leurs pairs quatre décennies auparavant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *