Audi A3 : L A3ème est toujours la bonne

Audi A3 : L A3ème est toujours la bonne

Dans le segment des compactes chic, Audi A3 est une référence, plus que cela même, c’est elle qui l’a créé en 1996. Aujourd’hui à sa 3ème génération, elle compte plus de rivales que jamais, mais sa révolution annoncée ne manquera pas de les faire trembler. Face à une nouvelle Série 1, une Classe A revue de fond en comble ou encore une DS4 qui a fraîchement investi ce segment, la nouvelle A3 a plus d’un tour dans son sac et surtout un passé glorieux. Si pendant longtemps l’A3 était le modèle d’entrée de gamme d’Audi, la donne a changé dès l’arrivée de la petite A1 qui a permis à sa grande sœur de revoir ses ambitions à la hausse. C’est donc à Genève que la compacte premium a été dévoilée au public, dans une plastique familière peut-être mais avec une plate-forme et un intérieur renouvelés. Premier modèle à utiliser la nouvelle plate-forme MQB du Groupe Volkswagen, qui sera par la suite utilisée pour toutes les gammes des différentes marques, la nouvelle Audi A3 conserve sa longueur tout en augmentant l’empattement de près de 20 mm. Esthétiquement, la compacte d’Ingolstadt reprend les codes stylistiques de la marque et accueille à l’avant la désormais incontournable calandre Singleframe dont les angles ont été arrondis pour la distinguer des autres modèles aux anneaux. La poupe, par contre, a pour but de rapprocher l’A3 de ses grandes sœurs à travers notamment de nouveaux feux séparés en deux blocs, dont un présent sur le hayon. Les phares avant intègrent le Wing qui accentue le regard de l’A3 restée fidèle à la ligne ayant permis à la seconde génération de se vendre à près de 2 millions d’exemplaires. A bord de la nouvelle A3, les changements sont plus visibles qu’à l’extérieur. La planche de bord horizontale est épurée et résolument moderne. Se débarrassant de toute commande superflue, elle intègre des diffuseurs ronds qui donnent à l’ensemble une touche sportive à laquelle la jeune clientèle ne sera pas insensible. L’agencement des matériaux est toujours au niveau auquel nous a habitués Audi et la dotation technologique n’est pas en reste. En Europe, la nouvelle A3 est proposée avec deux motorisations essence et une diesel. Les 1.4 TFSI ainsi que le 1.8 TFSI qui développent respectivement 122 et 180 ch devraient offrir de belles sensations au volant, d’autant plus que la compacte a perdu du poids. En diesel, l’offre se limite pour le moment au 2.0 TDI de 143 ch. Prévue pour le dernier trimestre sur notre marché, la nouvelle A3 ne devrait avoir aucun mal à surfer sur la vague de succès de la 2ème génération alors que ses rivales l’attendent de pied ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *