octobre 23, 2018

 

Audi A7 Sportback : Lancée au Maroc cette semaine

Audi A7 Sportback : Lancée au Maroc cette semaine

Un modèle racé et élancé, qui plus est, part à la conquête d’une nouvelle clientèle, puisqu’il s’inscrit dans la catégorie, relativement récente, des (grands) coupés-berlines. Mais à la différence de la pionnière du genre (Mercedes CLS), l’A7 Sportback arbore une carrosserie (longue de 4,97 m) à cinq portes. Elle offre donc le côté pratique du hayon, lequel abrite un coffre de 535 l. Importée en deux versions (3.0 TDI de 245 ch et 3.0 TFSI de 300 ch) déclinées en deux niveaux de finition (Avus et Prestige), l’A7 place la barre assez haute question équipement. En plus d’une dotation généreuse, la finition Prestige ajoute notamment une clé intelligente (Advanced Key), un chargeur 6 DVD, une caméra de recul couplée au système de stationnement automatique (Park Assist), ainsi qu’un habillage intérieur rehaussé. Les prix démarrent à 800.000 DH.

Rallye Classic 2011 : Retour au nord du Royaume
Avec un taux de fidélisation d’environ 75%, le Rallye du Maroc Classic est devenu un rendez-vous incontournable des amateurs de course de régularité, qu’ils soient au volant de voitures d’époque ou bolides de prestige. Ils seront ainsi 74 équipages à participer à cette 18ème édition, qui se déroulera du 12 au 19 mars prochain et dont le départ se fera de Rabat. Et pour cause, le Maroc Classic 2011 mettra le cap vers Tanger, avant de redescendre vers Fès, Midelt, Erfoud, Ouarzazate, puis Marrakech, sa traditionnelle ville épilogue. Au total, ce sont 2.170 km qui seront parcourus à travers 7 étapes. Tout un chiffre d’affaires pour les hôteliers concernés, puisque ce rallye entraîne l’occupation de 1.000 nuitées et la consommation de quelque 3.500 repas. Mais c’est sur le plan social que le Classic – également appelé «Route du Cœur» – apporte une contribution louable. Sur 11 exercices, près de 5.340.000 DH ont été reversés à l’Association l’Heure Joyeuse que l’on ne présente plus.

Sport automobile : Michelin revient au rallye
Présent en compétition automobile depuis l’ère des pionniers, Michelin avait intégré le Championnat du monde des rallyes en 1973, avant de le quitter fin 2005. Mais cette année, le numéro 1 mondial du pneumatique fait son retour sur l’asphalte du circuit WRC. Une décision qu’il a justifié «par l’avènement d’une réglementation cohérente avec les principes auxquels le Groupe est particulièrement attaché (car), Michelin s’engage en compétition dès lors que les règlements sportifs permettent une confrontation entre plusieurs pneumaticiens». C’est de bonne guerre comme on dit, d’autant plus que c’est cette concurrence qui, à la fois, fait progresser les technologies du futur et favorise le spectacle. Et au vu de la dernière étape du Championnat qui s’est déroulée en Suède et qui a vu la victoire de Sébastien Loeb au volant d’une Citroën DS3 WRC, chaussant les nouveaux pneus Michelin X-Ice North, le manufacturier clermontois aura d’emblée signé un retour gagnant en compétition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *