Audi S8 : « Refresh » de mi-carrière

Audi S8 : « Refresh » de mi-carrière

A peine trois ans après son lancement que l’Audi S8 passe déjà sur le billard du relifting pour tenir tête à la rude concurrence de la toute nouvelle Mercedes Classe S et à celle de la BMW série 7. Le vaisseau amiral de la marque aux anneaux ne subit pas de changement révolutionnaire donc : uniquement une amélioration de la technologie à bord et une baisse de la consommation. Parmi les nouveaux joujoux «inside», on retrouve l’infotrafic en temps réel.

L’accès à Google Street View et aux réseaux sociaux s’invite également à bord. Le restylage physique très «light» assure plus de dynamisme à la S8 avec des boucliers corrigés, des optiques plus allongés et une poupe plus langoureuse. Le rendu esthétique est réussi. Audi annonce également une insonorisation améliorée. Côté motorisation, la bête garde toujours aussi jalousement son V8 biturbo de 4,0 litres. Un bloc que l’on retrouve sur les RS6, S7, S6, S7, RS7, A8 4,0 litres et autres S8 dans des variantes plus ou moins puissantes.

Audi annonce toutefois quelques nouveautés. Le V6 3.0l délivrera désormais 310 ch (+ 20 ch) et le V8 4.0 TFSI passera de 420 ch à 435 ch. Côté Diesel, le 3.0 TDI gagne, quant à lui, 8 équidés supplémentaires (258 ch) et le V8 4.2 TDI en récupérera 35 de plus pour passer à 485 ch.

Limousine avant tout !

Dans le monde particulier des limousines, les évolutions sont très prudentes. Le gabarit, par exemple, n’évolue pas d’un iota (toujours 5,14 m x 1,95 m x 1,46 m pour un empattement de 2,99 m). Le restylage, s’il est timide, sera perceptible par la clientèle dès ce mois de novembre, lorsque la nouvelle mouture de la berline de grand standing investira les concessions. La S8 est décidément la plus sportive des limousines. La position de conduite reste toujours aussi dynamique, les finitions toujours aussi sobres avec des matériaux triés sur le volet. L’objectif est toujours de garder un peu plus de pudeur et de discrétion : grande berline sportive certes, mais limousine avant tout. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *