Auto-Expo 2008 : Les surprises du Salon

Auto-Expo 2008 : Les surprises du Salon

Ça y est, l’Auto-Expo a commencé ! Depuis vendredi 9 mai, et jusqu’au 18 du même mois, l’automobile est en fête au Maroc. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette édition du Salon le plus fréquenté au Maroc est vraiment à la hauteur de toutes les attentes, celles des professionnels du secteur, comme celles du grand public. On est bien loin des premières éditions où les voitures étaient tristement exposées, sur des espaces mal finis (la moquette dépassait ou manquait) et très peu de conformité avec la charte institutionnelle du constructeur. Aujourd’hui, qu’il s’agisse de Fiat, Nissan, Toyota, Kia et les autres, les stands de l’Auto-Expo n’ont rien à envier à ceux que l’on visite aux Salons internationaux de Paris, Genève ou Francfort. Seule différence : l’espace alloué bien sûr. Mais là, c’est une autre question et même tout un débat, d’ailleurs récurrent et relatif à l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). Au-delà du contenant, c’est par son contenu que l’édition 2008 de l’Auto-Expo frappe fort les esprits marocains en général, et les passionnés en particulier. En effet, cette année, bon nombre d’importateurs ne se sont pas contentés d’exposer leurs gammes commerciales respectives. Certains ont multiplié leurs efforts avec insistance –auprès des constructeurs qu’ils représentent– afin de faire venir des modèles fraîchement dévoilés à l’international, ou carrément des supercars.
C’est le cas de Nissan, dont le stand expose fièrement le coupé GT-R. Il ne s’agit pas que de l’étendard sportif de la marque. C’est aussi l’un des bolides les plus performants de la planète, qui a surtout pour particularité de présenter le meilleur rapport cylindrée puissance du moment. En effet, avec une cylindrée de 3,8 litres (seulement), le V6 à double turbo du coupé GT-R délivre 480 chevaux pour un couple faramineux de 588 Nm, autorisant ainsi plus de 300 km/h au compteur.
Même son de cloche du côté de Fiat Auto Maroc, puisque sur le stand d’Alfa Romeo trône majestueusement la 8C Competizione. Au-delà de ses grands yeux et ses hanches sculptées, cette sulfureuse italienne cache du très beau linge sous sa robe en fibres de carbone : un V8 d’origine Maserati (qui produit d’ailleurs ce modèle) qui développe pas moins de 450 chevaux. Mais ne cherchez pas à l’acheter : elle n’est non «pas», mais «plus» à vendre, puisque les 500 exemplaires (production en série limitée) prévus ont tous été vendus ! Chez Toyota du Maroc, la surprise s’appelle FJ Cruiser. Un drôle de 4×4 au gabarit imposant et à la ligne néo-rétro, si bien que ses portes sont à ouverture antagoniste et son toit toujours blanc. Initialement développé pour le marché nord-américain, ce tout-terrain  à moteur V6 essence de 239 chevaux pourrait faire son entrée dans la gamme marocaine de Toyota. L’Auto-Expo lui servira ainsi de stéthoscope auprès des acheteurs potentiels.
Sur les stands de CFAO Motors Maroc (importateurs des marques Chevrolet, Opel, Hummer et Isuzu), les automobiles d’exception ne manquent pas, à l’image du H2 ou du nouveau Tahoe. Mais dans le même giron, les visiteurs découvrent cette année l’ultime version de la fameuse Corvette, la C6. Disposée dans ses deux variantes de carrosserie (coupé et cabriolet), cette grande sportive américaine séduit non seulement par sa ligne, mais aussi par sa fiche technique. Car, avec le V8 de 6,2 litres qu’elle loge sous le capot, la Corvette C6 ne fait pas dans la dentelle, prête à en découdre, forte de sa cavalerie (436 ch) et ses performances routières (0 à 100 km/h en 4,8 sec et 300 km/h en vitesse maxi).
Du reste, on ne saurait passer sous silence les nombreuses nouveautés présentées cette année en avant-première mondiale ou régionale. Comme par hasard (ou est-ce peut-être un signe fort de l’engouement croissant pour ce type de véhicule ?), ces trois grandes nouveautés sont des 4×4 ou crossovers. Il s’agit du Kia Mohave (ou Borrego aux USA avec moteur V8 et pléthore de sophistications), du Renault Koleos (dont les essais-presse internationaux se feront à Fès à la fin de ce mois) et du XC60 de Volvo, qui est si proche de la perfection qu’il pourrait aisément rafler le prochain trophée de la «Voiture de l’Année», comme le prédisent certains journalistes spécialisés.
Bref, tous ces véhicules qu’on vient d’évoquer font plus partie du rêve que de la réalité dans les esprits des milliers de visiteurs qui viendront à l’Auto-Expo 2008. Mais du côté des importateurs, la présence de ces véhicules d’exception vise surtout à travailler, peaufiner, voire accélérer l’image de marque. Un moyen sûr et viable pour de jolies retombées commerciales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *