Auto Hall : Business plan prometteur !

Auto Hall : Business plan prometteur !

Pas de soucis à se faire pour Auto Hall. Le groupe, qui distribue certains grands noms comme Ford et Mitsubishi, a affiché des indicateurs de ventes au vert en 2013. Une performance quand on juge de l’état du marché automobile au Maroc et de la déroute qu’il a connue par rapport à 2012. Il faut dire que l’année 2013 a été une véritable annus horribilis pour les ventes automobiles, tous segments et toutes marques confondus. Elle s’était soldée par un recul de 7,3%.

Partenariat avec le chinois Dongfeng

Bien avant que d’autres marques le fassent, le groupe avait renforcé ses partenariats stratégiques avec la signature d’un contrat de représentation avec le chinois ZNA-Dongfeng Motors. Un contrat qui vise l’importation et le montage de véhicules destinés au marché marocain et à d’autres pays d’Afrique. «Nous avons signé avec Dongfeng bien avant le constructeur français», explique Abdellatif Guerraoui, président-directeur général d’Auto Hall.

Casablanca aura 10 succursales!

«10 points de vente rien que pour Casablanca !», indique Guerraoui. La métropole économique est en effet une plate-forme importante dans le business plan du groupe. Et pour cause : sa succursale historique rue Lalla Yacout à Casablanca, dont les locaux datent de 1927, reste parmi celles qui affichent les meilleurs chiffres en termes de ventes. Mais le groupe ne compte pas en rester qu’à Casablanca. En effet, le conseil vient de passer en revue la situation des investissements et l’acquisition de plusieurs terrains. Objectif : étoffer le réseau de distribution avec notamment la construction de nouvelles succursales à Fès, Berkane et Nador.

100 sites de vente à l’horizon  2020 !

Côté investissements, le conseil a constaté que le budget de 450 millions DH, arrêté pour la période 2012-2015, a été entièrement engagé et permettra d’atteindre un réseau de 50 sites opérationnels. Ce qui a fait réagir le conseil du groupe qui met une seconde fois la main au portefeuille. Il vient en effet d’adopter un nouveau programme d’un montant d’un milliard de dirhams visant à disposer d’un réseau de 100 sites opérationnels à l’horizon 2020.
 

Expansion en Afrique subsaharienne aussi

Après plusieurs opérations concluantes en Mauritanie, réalisées à partir de la succursale de Dakhla, le groupe a décidé de créer une nouvelle filiale basée en Mauritanie afin de distribuer directement certains produits de sa gamme. Ainsi, il a prévu avec ZNA (Groupe Dongfeng Motors) un contrat pour l’assemblage et la distribution de véhicules utilitaires légers sur le territoire du Maroc et de plusieurs pays d’Afrique. But avoué par le groupe: «Elargir la gamme des produits représentés».

Les ventes s’améliorent de 7%

Les performances commerciales sont au beau fixe. Le développement du réseau commence à porter ses fruits avec la vente de 12.972 unités à fin 2013 contre 12.104 en 2012, soit une augmentation de 7%. Au niveau des performances commerciales, le groupe a conforté ses parts de marché à fin décembre avec 38% sur le marché du véhicule industriel, 27% dans le marché de l’utilitaire léger, 10,2% dans le marché de la voiture particulière et 30% dans le marché du tracteur agricole. Le chiffre d’affaires consolidé a été porté à 3,46 milliards de dirhams, en hausse de 5% par rapport à 2012. Derrière cette embellie, la progression du marché des tracteurs agricoles, mais surtout la baisse du cours du yen vis-à-vis du dirham.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *