Auto info : Auto Magazine Maroc : premier guide d’achat sur CD

Auto info : Auto Magazine Maroc : premier guide d’achat sur CD

Auto Magazine Maroc : premier guide d’achat sur CD
Le mensuel spécialisé automobile marocain, Auto Magazine, vient de mettre dans les kiosques l’édition 2005 de son spécial «Guide d’achat». Jusqu’ici, rien de nouveau sauf que ce numéro a une petite originalité : il est vendu accompagné d’un CD-Rom interactif intégrant l’ensemble des informations contenues sur le magazine en papier. Il s’agit là d’une première au Maroc ! Ainsi, les lecteurs et futurs acheteurs de véhicules peuvent découvrir, par un simple jeu de clic informatique, l’ensemble de l’offre automobile disponible dans les concessions du Royaume. Les quelques 740 modèles et versions proposés par les 34 marques représentées, sont visualisables sur écran, accompagnés de leurs détails techniques et commentaires rédigés par nos confrères, les journalistes-essayeurs d’Auto Magazine. Le tout sans oublier la possibilité de pouvoir choisir un véhicule en fonction du budget. «C’est aussi un CD qui répond aux attentes des professionnels du secteur», commente Omar Magoul, le directeur de publication dudit mensuel. Et de conclure sur un ton aisé «Nous devons bien nous mettre à l’heure des nouvelles technologies, non ?». Quant au prix de ce guide, il a été fixé à 40 Dhs, soit 10 de plus par rapport au passé. Mais, le surcoût se justifie largement par l’aspect pratique du CD.

Dacia Logan : le break aussi
Partant du constat qu’à la fin des années 90, 80 % de la population mondiale n’avait qu’un accès restreint à l’automobile, les responsables de la marque au Losange, et à leur tête le Pdg Louis Schweitzer, se sont donné l’objectif de répondre au mieux à cette demande. C’est comme cela qu’est née la Dacia Logan, voiture de tous les défis, à commencer par celui du prix, défiant toute concurrence. Mais, celle-ci ne ciblera pas que des clients, qui selon des études réalisées dans l’ensemble des pays de commercialisation, effectueront leur premier achat de véhicule neuf. Ainsi, les acheteurs d’un certain âge et pères de familles nombreuses trouveront aussi chaussure à leur pied avec une déclinaison break de la Logan. Attendue pour 2007, ce break arbore une poupe (logiquement) plus volumineuse comme le montrent les premiers clichés (voir photo). Bien que Renault n’ait pas encore révélé le détail des caractéristiques de cette carrosserie (dimensions, volume…), l’aspect visuel de celle-ci laisse clairement deviner qu’elle pourra aisément transporter famille et bagages. Pour les adeptes des bons rapports prix/équipement/volume, le break Logan sera à ne pas en douter une belle affaire pour voyager sans se ruiner.

BMW 130i : la Une à six pattes
Au bonheur des puristes de la marque à l’hélice, la Série abrite désormais un six cylindres en ligne sous son capot. Il s’agit du dernier blocs 3.0 litres, concocté par les ingénieurs bavarois pour propulser le séduisant coupé Série 6. Associé à une boîte à six vitesses, cette mécanique inédite développe 258 chevaux pour un couple de 300 Nm. De quoi gratifier la petite béhéme d’une étiquette et d’un comportement résolument sportifs. Les performances sont là pour le prouver : 250 km/h et le 0 à 100 km en 6,2 secondes. Soit de nouvelles cordes que la «Une» ajoute à son arc, en plus d’être l’unique propulsion arrière dans le segment des compactes, avec une répartition des masses 50/50 %. Esthétiquement, les détails distinctifs avec le reste de la gamme, sont subtiles : deux sorties d’échappement, des lamelles chromées pour le double haricot typique aux BMW et des jantes de 17 pouces au motif à rayons en V. Cela, sans compter bien entendu, l’inscription «130i» accolée sur le hayon. A bord, l’équipement s’enrichit de sièges sport, d’un volant en cuir et d’un tableau de bord spécialement dessiné pour cette version avec des zones d’affichage plus étendues. L’arrivée de cette motorisation intervient au moment où la Série 1 vient de décrocher la note maximale aux crash-tests EuroNCAP et à moins d’un mois avant l’ouverture du Salon de Genève. La 130i y sera probablement l’une des petites stars.

Steve Mattin : le designer de Mercedes subtilisé par Volvo
Les responsables de Mercedes peuvent se mordre les doigts : le constructeur automobile suédois Volvo vient de lui subtiliser son designer fétiche : Steve Mattin. Ce Britannique à qui l’on doit notamment des modèles comme la nouvelle Classe A, ou des concepts comme le Grand Sport Tourer, occupera dès le premier mai prochain (journée où il ne travaillera pas donc) ses nouvelles fonctions de vice-président et Directeur du Design de Volvo. Né en 1964 à Bedford, en Angleterre, Steve Mattin a obtenu une licence en design des transports (Bachelors of Arts degree in Transport Design) à l’Université de Coventry, en 1987. Dix ans plus tard, il a été élu «Designer de l’Année» par le magazine spécialisé britannique «Autocar». Très respecté et reconnu dans la communauté des designers automobile, Steve Mattin cultive une véritable passion pour les voitures de luxe. C’est ce qui l’a conduit à passer 17 ans au service de DaimlerChrysler, où il occupait le haut poste de Senior Design Manager. Concernant cette nouvelle nomination, le numéro 1 de la marque suédoise, Hans-Olov Olsson a déclaré : «Volvo Cars a toujours eu une longueur d’avance en matière de design. Je suis très heureux de l’arrivée de Steve Mattin, qui portera Volvo à sa future étape stylistique». Déjà séduisante, les nouvelles Volvo promettent, de ce fait, de l’être encore plus dans les années à venir.

Nouvelle Toyota Yaris : disponible au courant 2005
La seconde génération de la Toyota Yaris, qui débute ce mois-ci au Japon (sous le nom de Vitz), arrivera sur les marchés européens et nord-africains vers la rentrée prochaine. Nettement plus séduisante que celle qu’elle remplacera bientôt, la nouvelle Yaris se veut tout aussi plus habitable. Pour cela, elle avance un empattement passant de 2,37 à 2,60 mètres soit 23 cm de plus. Quant à la longueur totale, elle devrait atteindre les 3,90 mètres. Des mensurations en hausse qui profiteront à l’habitabilité et notamment pour les passagers arrière. Côté présentation intérieure, la planche de bord est annoncée comme moderne et bien plus épurée. Mais c’est surtout en terme d’équipement que la petite Toyota frappera fort. Outre une dotation qui n’aura rien à envier à ses concurrentes de même taille, la Yaris aura la primeur d’inaugurer un système proche du « Stop & Start» de Citroën, qui équipe déjà la C3 en France. Il s’agit de l’«Intelligent Idling-stop System» qui coupe le moteur dès que la voiture s’arrête, avant de la faire redémarrer en une fraction de seconde dès que le conducteur veut repartir. Une opération fréquente lors des arrêts en feu rouge, ou du moins en conduite urbaine. Ce système, qui n’est pas disponible qu’avec une boîte de vitesses automatique de type CVT (à variation continue), permet ainsi une certaine réduction de la consommation en ville. Mais de telles innovations technologiques n’auront qu’un faible impact sur l’image de la Yaris. Un petit Diesel D-4D (common rail) serait l’outil le plus adéquat, à même de permettre à la petite Toyota pour s’imposer sur des marchés comme le nôtre. Ce que n’a pas et n’a pas réussi à faire l’actuelle version.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *