Auto info : Salon de Moscou : Hyundai Tucson primé

Salon de Moscou : Hyundai Tucson primé
Moins de trois mois après avoir été révélé, le Hyundai Tucson (prononcez «tou-san») continue à se faire remarquer à travers des manifestations internationales, organisées dans les quatre coins du monde. Ainsi, quelque peu avant le Mondial de Paris et après avoir été la star des J.O d’Athènes (dont Hyundai était le sponsor officiel), le Tucson s’est fortement distingué récemment lors du Moscow International Motor Show.
Lors de l’exhibition automobile moscovite, le nouveau 4×4 du premier constructeur coréen s’est même permis le luxe de rafler le Grand Prix du Salon de Moscou. Ce trophée, en forme de statuette, vient récompenser le meilleur produit du Salon et découle d’un vote orchestré par le magazine automobile spécialisé de Russie, «Za Rulliom». Pour rappel, ce dernier avait remis la même distinction, en 1996 à la Sonata, qui était alors la nouveauté de Hyundai au Salon russe de la même année. En outre, le prix remporté par le Tucson coïncide avec un autre succès du constructeur en Russie, celui des ventes qui ont atteint 23,227 unités après les sept premiers mois de l’année en cours. Au Maroc enfin, Global Engines, l’importateur de Hyundai commercialisera le Tucson à partir de la dernière semaine de septembre.

Nouvelle Porsche Boxster : influence 911…
Après la 911, c’est au tour du roadster Porsche de subir l’exercice rituel du restylage. Résulat : le Boxster affiche une face avant très inspirée de la grande soeur 911, avec notamment des phares elliptiques et des lignes encore plus épurées. C’est surtout la découpe du capot et des prises d’air du bouclier avant, ainsi que les nouveaux blocs de projecteurs (rassemblant antibrouillards et clignotant) qui entretiennent ce cousinage avec la nouvelle version de la mythique 911. Idem à bord, où le poste de conduite reprend volant et commandes de la 911 des contre-portes à la console centrale qui n’a vraiment de spécifique que ses aérateurs circulaires et sa casquette de compteurs détachée du sommet. Sous le capot, la gamme des 6 cylindres à plat a été reconduite, mais non sans embonpoint. Ainsi, le 2.7 litres développe désormais 240 ch et permet d’atteindre les 256 km/h et de réaliser le 0 à 100 km/h en 6,2 s.
La version S, elle, affiche la puissance de 280 ch et pointe à 268 km/h, et passe de 0 à 100 km/h en 5,5 s. Il faut rappeler qu’à sa sortie, fin 1996, le Boxster signait alors la fin de la production d’un modèle unique chez Porsche et le début d’un grand succès qui a grandement dopé les ventes du constructeur allemand.

Volvo : le premier V8 ira au XC90
De plus en plus dynamique, Volvo vient de réaliser le premier moteur huit-cylindres de son histoire. Présenté au prochain Mondial de Paris, ce V8 ultra-sophistiqué sera inauguré sur le XC90. D’une cylindrée, ce bloc offre 315 ch de puissance pour un couple de 440 Nm (à 3900 tr/min). Côté performances, le véhicule accélère de 0 à 100 km/h en 7 secondes, atteint une vitesse maximale (volontairement) limitée à 210 km/h.
Si ces valeurs, communiquées par le constructeurs, s’avèrent authentiques lors des prochains essais, elles sont alors très intéressantes, le XC90 étant un gros 4×4. Comme c’est le cas pour les autres Volvo, cette nouvelle mécanique est installée transversalement dans le compartiment moteur. Du fait de sa compacité, ce V8 réalisé en aluminium ne pèse que 190 kg, contribuant ainsi à diminuer la consommation. Celle-ci serait en moyenne, et selon le constructeur toujours, de l’ordre de 13,5 litres/100 km.
Doté d’un ensemble de transmission entièrement inédit, ce moteur V8 s’accouple à une boîte automatique à 6 vitesses et à une transmission intégrale AWD de dernière génération. Esthétiquement enfin, il se distingue du reste de la gamme par ses jantes de 18 pouces et une calandre spécifique intégrant l’écusson V8.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *