Auto infos

Mercedes Classe A : rappelée pour défaut d’essuie-glaces
 Décidément, rien ne va pour le mieux chez Mercedes. En effet, au moment où ses dirigeants ont entamé un plan social conséquent, prévoyant la suppression de quelque 8.500 emplois en Allemagne, c’est une autre mauvaise nouvelle qui tombe. Cette fois, les concernés sont les clients de la marque et plus précisément, ceux des modèles le Vaneo (non commercialisé au Maroc) et Classe A. Ainsi, le constructeur de Stuttgart vient d’annoncer qu’il allait procéder au rappel de 50.000 unités de ces deux modèles dans le monde et ce, pour des problèmes d’essuie-glaces.
En cause, des essuie-glaces défectueux qui pourraient, dans le pire des cas, se détacher. Du coup, les clients concernés seront avertis par courrier et seront priés de se rendre auprès d’un représentant de la marque. Selon Mercedes, il s’agit d’une «mesure de précaution qui n’entraînera aucun coût pour les consommateurs». Mais il n’en demeure pas moins que la marque à l’étoile est confrontée à de sérieux problèmes de fiabilité qui ont écorné son image auprès des consommateurs, notamment en Allemagne et pèsent sur les ventes. Faut-il rappeler qu’en 2004, le constructeur a procédé au plus gros rappel de son histoire : 1,3 million de véhicules, en grande partie des Classe E (modèle actuel).

Hyundai Sonata : un trophée pour sa sécurité
Aux Etats-Unis, le magazine spécialisé «Popular Mechanics» vient d’attribuer à la Hyundai Sonata le prix de l’excellence en matière de sécurité. Plus précisément, il s’agit de la première édition des Trophées «Automotive Excellence Awards» organisée par le mensuel automobile américain. Et dans la catégorie «Sécurité», c’est la familiale de Hyundai qui a reçu les honneurs. Pour avoir convaincu les membres du jury à l’unanimité, la Sonata en question est en fait une version européenne. C’est-à-dire, qu’elle correspond à une dotation standard très riche et en tout cas assez complète en matière d’équipements de sécurité. En effet, outre la présence d’airbags frontaux, latéraux et rideaux (avant et arrière), cette coréenne reçoit aussi un ABS avec répartiteur de la force de freinage, ainsi qu’un contrôle électronique de trajectoire (ESP). En décernant cette distinction aux responsables de la marque, le rédacteur en chef de Popular Mechanics, Don Chaikin, a justifié : «la Sonata mérite vraiment ce trophée de la sécurité, tout simplement parce qu’elle offre une dotation standard complète d’équipements de sécurité active et passive». Fabriquée dans l’usine américaine de Hyundai (en Alabama), la Sonata est aussi la familiale la plus vendue de la marque aux Etats-Unis.

La marque Ford : N° 1 des ventes britanniques en septembre
Ford confirme une fois de plus son statut de leader sur le marché automobile du Royaume-Uni. Ainsi, la marque à l’Ovale bleue a signé en septembre dernier sa meilleure performance commerciale de l’année, avec plus de 66.000 véhicules neufs livrés. Un volume qui porte le cumul des ventes de Ford à plus de 282.700 véhicules sur les neuf premiers mois de l’année 2005, soit une part de 14,3% du marché total britannique. Véritable clé de ce succès, la nouvelle Focus continue à caracoler en tête dans le hit parade des ventes des compactes, avec plus de 117.033 unités livrées depuis le 1er janvier 2005.
Autre best-seller de la marque, la Fiesta est le véhicule le plus vendu à des clients particuliers (soit, en dehors des loueurs), revendiquant, à elle seule, 11,4 % des ventes sur le marché des citadines. Pour sa part, la Mondeo demeure la familiale Diesel la plus populaire (et la plus vendue) sur ce même marché (Royaume-Uni). Pour se maintenir en tête de ce classement, les responsables de la marque attendent beaucoup de la finition sportive de la Focus : la ST (voir photo). En effet, dans quelques semaines, la plus puissante des Focus arrivera sur le marché britannique. Sous son capot : un cinq cylindres de 2.5 litres turbo développant la puissance faramineuse de 220 chevaux.

Nissan Skyline GT-R Proto : présenté au Salon de Tokyo
Nissan aurait-il snobé le dernier Salon de Francfort ? Telle est la question que pourraient bien se poser les fans (européens) de ce constructeur et plus précisément ceux qui n’ont d’yeux que pour le fabuleux coupé R34 Skyline GTR. Et pour cause, c’est au Salon international de Tokyo (du 19 octobre au 6 novembre) où sera dévoilé le remplaçant de ce bolide. Cela même si le Skyline GT-R Proto n’est pour l’instant qu’au stade de prototype, comme l’indique son nom. Reposant sur la plate-forme du coupé 350 Z, le Skyline GT-R Proto adopte une silhouette à couper le souffle. Comme le suggèrent les multiples prises d’air du véhicule, son aérodynamique a été amplement peaufinée par les ingénieurs maison. Le constructeur précise par ailleurs que ce prototype a subi de nombreux tests dynamiques. En effet, c’est sur le fameux circuit du Nürburgring (en Allemagne) que le Skyline GT-R Proto a fait ses premiers tours de roues. L’objectif, selon ses concepteurs, est d’offrir un plaisir de conduite proche de celui d’une Porsche 911 GT3. Pour cela, le coupé nippon fera confiance à un V6 turbocompressé (en lieu et place du V8 actuel) libérant la bagatelle de 400 chevaux et pourrait recevoir une transmission intégrale. Enfin la version commerciale n’est pas prévue avant 2007.

Volkswagen Polo GTi : la Golf GTi a une petite sœur
C’est aux visiteurs du 39ème Salon automobile de Tokyo, que Volkswagen a préféré réserver la primeur de découvrir la Polo GTi. Pourquoi Tokyo plutôt que le Salon local (Francfort) ? Probablement parce que Volkswagen est la première marque automobile étrangère importée au Japon. Comme sa grande sœur (la Polo GTi), la plus encanaillée des Polo reçoit une robe spécifique marquée notamment par une large calandre verticale en «V», dont la grille est entourée d’une bande rouge. La partie arrière se distingue par une double sortie d’échappement chromée, tandis que le troisième feu stop est intégré au becquet de toit. A son tour, l’intérieur cultive bien l’esprit GTi avec notamment des inserts en aluminium comme au niveau des pédaliers, un habillage en cuir sur le volant (sport à trois branches), comme sur le pommeau de levier de boîte, mais pas sur les sièges. Ces derniers sont en effet en tissu (à carreaux), mais sont estampillés GTi. Sous son capot officiera le 1.8 Turbo de 150 chevaux, qui lui permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en 8,2 sec, ainsi que 216 km/h en vitesse de pointe. En outre, VW annonce une consommation modérée à 7,8 l/100 km en cycle mixte. Enfin, la Polo GTi ne sera disponible qu’au courant du printemps 2006 et sur des marchés ciblés par le constructeur.

Jeep Commander : un largage pour «la bonne cause»
Quand une Jeep s’associe aux militaires, ce n’est pas toujours pour faire la guerre, mais parfois aussi pour la bonne cause. C’est ce qui a été le cas récemment à travers une opération réalisée par le dernier-né de la marque, le Commander. Plus précisément, ce gros 4×4 a été largué depuis un «Sikorsky S61N», un monstrueux hélicoptère de la U.S. Army. Loin de toute considération promotionnelle pour ce modèle (du moins officiellement), l’objectif de ce largage –réussi- était, selon le constructeur américain, juste une façon d’apporter son soutien à l’«Operation Gratitude», une grande collecte imaginée par une certaine Carolyn Blashek, une résidente de Los Angeles. Une opération qui consiste à faire appel à la générosité des citoyens américains et rassembler des dons pour les soldats qui seront toujours stationnés en Irak durant les prochaines fêtes de Noël. Suspendu dans le ciel à quatre énormes parachutes de l’armée américaine, le Jeep Commander a effectué une chute contrôlée sur quelque quatre cents mètres. Selon le constructeur américain, le Commander s’est parfaitement posé au sol, sans aucun dommage. Vrai ou faux… il reste en tout cas difficile de croire qu’un événement aussi spectaculaire n’ait été entrepris par de Jeep que pour des considérations de «bonne cause».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *