Auto infos

Mercedes CLS Brabus : berline la plus rapide du monde
Brabus, le préparateur attitré de Mercedes n’en finit pas de nous étonner. Après avoir «boosté» tous les modèles de la marque à l’étoile, y compris le tout nouveau coupé CL, les ingénieurs de chez Brabus se sont focalisés sur la CLS. Objectif : en faire la berline de série la plus rapide du monde. Un pari audacieux et finalement concrétisé sur le circuit de vitesse de Nardo, en Italie. C’est sur cette piste qu’a été organisé le 22 octobre une compétition pour «définir» les véhicules les plus rapides du monde dans trois catégories. En cabriolet, s’est imposé Porsche 997 Cabrio by 9ff avec 380.5 km/h, tandis que chez les 4×4, le Cayenne Turbo by Enco (638 ch) a, lui, atteint 294.5 km/h. Mais c’est la Mercedes CLS Rocket by Brabus qui a le plus frappé les esprits avec une vitesse maxi de 365.71 km/h et surtout par ses accélérations faramineuses : 4, 10.5 et 29.5 secondes pour atteindre respectivement 100, 200 et 300 km/h ! Des performances rendues possibles grâce à son moteur V12 Biturbo de 6.3 l puissant de 730 chevaux, pour un couple caminonnesque de 1.320 Nm.
On retiendra enfin, qu’en Allemagne (pays où la vitesse est illimitée sur certaines autoroutes), cette Mercedes a même été déclinée en version Polizei. La police allemande se chargera d’en faire un cauchemar pour les chauffards.

Renault : réalisation du 10.000ème crash-tests
Fort de la gamme la plus «étoilée» auprès de l’organisme EuroNCAP, Renault est aujourd’hui un acteur de référence en matière de sécurité dans le secteur automobile. Cette maîtrise de la question sécuritaire découle d’une expérience de plus de 50 ans, puisque c’est en 1951 que la firme au losange avait créé le Centre technique de Lardy (région parisienne), pour y procéder à ses premiers crash-tests. Et des crash-tests, Renault en a beaucoup faits. Enormément même, puisque le 10.000ème vient d’être réalisé ce mois-ci.
L’occasion pour Renault de saluer le travail des centaines d’hommes et de femmes qui œuvrent pour la sécurité de ses voitures… mais aussi de révéler d’autres chiffres encore plus éloquents : près de 11.000 véhicules «crashés», 100.000 vidéos tournées, 500.000 photos prises et plus d’un million de mesures analysées. Tout cela en un demi-siècle, soit du temps de la Dauphine jusqu’à celui de la Clio III. C’est d’ailleurs cette dernière qui a fait l’objet du 10.000ème crash-test, en l’occurrence une collision quasi frontale avec le Scénic. De ces essais, découlent de précieuses informations qui sont ensuite analysées dans un laboratoire d’accidentologie, permettent ainsi à Renault de concevoir des systèmes de sécurité qui répondent à la réalité des accidents de la route.

Suzuki Cervo : du cerveau pour la remplaçante de l’Alto
La remplaçante de l’Alto existe ! Elle s’appelle Cervo et est déjà vendue au Japon. Un pays où les petites voitures et les micro-citadines (midjets) font rage et où Suzuki fait figure de leader historique en la matière. Sauf que ces dernières années, ce constructeur doit composer avec un autre spécialiste des midjets, Daihatsu. En effet, et face à la montée en puissance de cette marque affiliée au groupe Toyota, Suzuki n’avait plus le choix que de revoir son offre principale. Et le résultat est plutôt flatteur, comme en témoignent les premiers clichés de la Cervo. Certes, différentes figures de style donnent une impression de déjà-vu et semblent avoir été inspirées de véhicules d’autres marques. C’est le cas par exemple d’une partie du profil, qui prend des airs de Mercedes Classe B.
Selon le constructeur, la face avant plongeante de la Cervo a été conçue pour répondre aux normes «piétons» des différents organismes internationaux de crash-tests. Mécaniquement, la Cervo fait confiance à un petit bloc de 660 cm3, dont la consommation peut baisser jusqu’à 4,76 l/100 km. Suzuki mise beaucoup sur le succès de ce modèle, qu’il entend vendre à un volume de 5.000 unités par mois. Reste la question de savoir quand la Cervo fera partie de la gamme importée par Suzuki Maroc ? On y répondra…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *