Automobile : La Chine met le cap sur l’hydrogène

Automobile : La Chine met le cap sur l’hydrogène

Déjà championne des voitures électriques à batterie lithium-ion, la Chine veut accélérer l’émergence du moteur à hydrogène: elle pousse ses constructeurs vers cette technologie prometteuse, visant un million de véhicules d’ici une décennie.

Mi-mars, le «rapport de travail» annuel du gouvernement a été amendé pour y inclure pour la première fois l’objectif de «promouvoir» la construction de stations de recharge pour véhicules à hydrogène. Le pays en compte actuellement une quinzaine. Selon un plan gouvernemental dévoilé par la presse officielle, Pékin vise 5.000 véhicules à hydrogène sur les routes l’an prochain, 50.000 d’ici 2025 et un million en 2030,  un objectif modéré vu son colossal marché automobile (28 millions de véhicules vendus l’an dernier).

L’hydrogène «est la prochaine étape logique pour réduire les émissions (polluantes), en résolvant certaines difficultés des véhicules électriques, comme l’autonomie et le temps de recharge, tout en réduisant la consommation d’électricité», observent les analystes de Fitch Solutions. La technologie consiste à embarquer un réservoir stockant de l’hydrogène comprimé, qui est transformé en électricité via une pile pour alimenter un moteur électrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *