Automobile : Le coronavirus bouscule la production hors de Chine

Automobile : Le coronavirus bouscule la production hors de Chine

En Corée du Sud, le plus grand centre de production automobile du monde est à l’arrêt: Hyundai y a cessé ses opérations, victime de l’épidémie du coronavirus qui paralyse les usines chinoises au risque de déstabiliser des chaînes de production à travers tout le globe.

Hyundai peut produire 1,4 million de véhicules par an sur son complexe géant d’Ulsan, situé sur la côte pour faciliter les importations de pièces détachées et l’exportation de voitures. Mais ce ballet industriel s’est grippé lorsque l’épidémie de pneumonie virale a conduit la Chine à prolonger la fermeture de ses usines au-delà des congés du Nouvel an. Beaucoup ne rouvriront pas avant le 10 février.

Résultat: Hyundai a vu se tarir son approvisionnement en composants de câblage électronique, principalement produits en Chine. Le cinquième constructeur mondial a annoncé mardi suspendre toute sa production dans ses usines en Corée du Sud, mettant au chômage technique quelque 25.000 employés. «Quelle honte de ne pas pouvoir travailler! Il n’y a rien à faire quand on dépend à ce point d’un seul pays», se désole M. Park, un ouvrier d’Ulsan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *