Automotive Meetings Tangier-Med : Les progrès réalisés par l’industrie automobile mis en avant

Automotive Meetings Tangier-Med : Les progrès réalisés par l’industrie automobile mis en avant

Quatre conventions signées pour l’accompagnement du secteur

Le secteur réalise de belles performances avec 44,5% des exportations industrielles, 66,5 milliards de dirhams de chiffres d’affaires à l’export et la plus forte création d’emplois enregistrée (près de 90.000 nouveaux emplois).

En plus des deux usines de Renault Tanger et PSA Kénitra, le Maroc est en mesure d’attirer de nouveaux constructeurs automobiles haut de gamme pour atteindre plus de 100 milliards de dirhams à l’export et la production d’un million de véhicules d’ici 2025. C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, lors de la sixième édition du Salon Automotive Meetings Tangier-Med (AMT), dont les travaux se dérouleront du 6 au 8 février à Tanger, sous le thème «Convergence anticipée vers les objectifs des écosystèmes 2014-2020». Avec ses importantes avancées réalisées grâce à l’installation des constructeurs automobiles et plus de 200 équipementiers sur le territoire national, «l’industrie automobile est le premier secteur exportateur au Maroc depuis plusieurs années et le premier producteur de véhicules en Afrique», a-t-il souligné.

Initié par l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobiles (Amica) en partenariat avec le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique (MIICEN) et l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (Amdie), AMT 2019 se sont tenu à l’heure où le secteur réalise de belles performances avec 44,5% des exportations industrielles, 66,5 milliards de dirhams de chiffres d’affaires à l’export et la plus forte création d’emplois enregistrée (près de 90.000 nouveaux emplois). «L’industrie automobile est entrée dans une nouvelle étape de son histoire, marquée par une forte montée en gamme, le développement de nouvelles filières et l’émergence de nouvelles niches d’investissement», a dit M. Elalamy.

Concernant l’usine Renault de Tanger, les données statistiques communiquées à cette occasion font part que celle-ci a pu réaliser en 2018 une production de plus de 400.000 véhicules. Alors qu’étant actuellement en phase de production de ses premiers véhicules, la nouvelle unité industrielle  PSA de Kénitra est destinée à produire 200.000 voitures et autant de moteurs annuellement.

Par ailleurs, cet événement biannuel garde le même objectif de ses cinq précédentes éditions, à savoir celui de favoriser les partenariats entre donneurs d’ordre, équipementiers et sous-traitants et stimuler l’éclosion d’alliances stratégiques porteuses de progrès et de développement pour le secteur. Ce sixième salon réunit, selon les organisateurs, plus de 150 opérateurs majeurs de l’industrie automobile issus du Maroc, d’Espagne, de France, d’Italie, du Portugal, d’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Roumanie, d’Afrique du Sud et  de l’Inde. Il s’est distingué lors de son ouverture officielle par la signature de quatre conventions pour l’accompagnement en compétences des écosystèmes du secteur. «L’objectif est d’accompagner la dynamique que connaît l’industrie automobile en mettant à la disposition des opérateurs une offre de main-d’œuvre qualifiée qui s’adapte à la demande générée par le secteur», a-t-on précisé.

La première convention, liant le MIICEN, le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MENFPESRS), l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) au Groupe PSA Maroc, vise l’adaptation et le développement de la carte de formation des métiers de l’automobile pour répondre aux besoins exprimés par PSA Maroc et le secteur. La deuxième convention a été conclue entre le MIICEN, le MENFPESRS, l’OFPPT et le Groupe PSA Maroc. Son objectif est de développer l’ingénierie de formation en maintenance industrielle répondant aussi aux besoins du constructeur automobile et du secteur. La troisième convention, liant le MIICEN, le MENFPESRS, l’AMICA, l’OFPPT au Groupe PSA Maroc porte sur la mise en place d’un modèle de gouvernance public-privé au Centre de formation dans les métiers de l’automobile (CFMA) Kénitra intégrant les professionnels du secteur. Enfin, la quatrième convention a été signée par le MIICEN, le MENFPESRS, l’AMICA, l’OFPPT et le Groupe Renault Maroc. Elle a pour objectif le développement de l’ingénierie de formation dans le domaine de la qualité automobile, adaptée aux besoins du Groupe Renault Maroc et du secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *