Autoroute Tanger-Agadir : Installation des bornes pour la recharge des véhicules électriques

Autoroute Tanger-Agadir : Installation des bornes pour la recharge des véhicules électriques

Les premières stations du groupe Afriquia sont en cours d’équipement

Les bornes de recharge ont été cofinancées par l’IRESEN et le groupe Schneider-Electric, tandis que l’ingénierie, les études, l’installation et la mise en place des bornes sont assurées conjointement par les distributeurs de carburant, l’IRESEN et ADM.

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) a annoncé le démarrage de l’installation des premières bornes pour la recharge des véhicules électriques sur les aires de repos autoroutiers.

Placé dans le cadre du projet Green Miles et initié par l’IRESEN en partenariat avec Schneider Electric, Autoroutes du Maroc et l’ensemble des distributeurs de carburant installés sur l’axe autoroutier Tanger-Agadir, travaillent sur la mise en place du premier réseau pilote de bornes de recharge au niveau des aires de repos tous les 60 km, selon un communiqué de l’IRESEN.

«Au total, ce sont 37 bornes, avec 74 points de recharge de différentes puissances qui sont en cours d’installation sur les aires de repos autoroutières afin de couvrir le trajet de 800 km», souligne le communiqué, ajoutant que la mise en place de ce réseau se fait dans le cadre d’une approche globale qui intègre le couplage avec des ombrières solaires, la communication intelligente entre les bornes et le développement de solutions innovantes prenant en considération toutes les spécificités du contexte socio-économique marocain.

Selon la même source, cette approche contribuera à développer le marché local et à créer l’écosystème de la mobilité électrique au Maroc. Initiées en 2017, ces installations font suite à de nombreux projets de recherche et développement sur la mobilité durable que l’institut mène depuis 2014 sur sa plate-forme de recherche, le Green Energy Park à Benguerir.

En effet, plusieurs études ont démontré l’importance de l’infrastructure de recharge comme moteur pour le développement de la mobilité électrique au Maroc, et c’est ainsi que dans des zones urbaines en pleine extension et un gisement important en énergie solaire, les voitures électriques peuvent être adoptées pour renouveler le parc automobile actuel, tout en épargnant plus de 15 millions de tonnes équivalent CO2 par an.

L’exonération totale de la vignette des véhicules hybrides et électriques ainsi que la mise en place d’une infrastructure de recharge dans le cadre du projet Green Miles contribueront à motiver et à encourager, d’une part, les investisseurs, les développeurs et les industriels et, d’autre part, les utilisateurs.

Les bornes de recharge ont été cofinancées par l’IRESEN et le groupe Schneider-Electric, tandis que l’ingénierie, les études, l’installation et la mise en place des bornes sont assurées conjointement par les distributeurs de carburant, l’IRESEN et ADM.

Les premières stations du groupe Afriquia sont en cours d’équipement et seront suivies dans les trois prochaines semaines par l’installation des bornes de recharge dans les autres aires de repos des distributeurs de carburant présents sur l’axe autoroutier Tanger-Agadir, conclut le communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *