Batmobile : Un mythe à 4 roues

Batmobile : Un mythe à 4 roues

A la veille du lancement du troisième volet de la trilogie de Batman par Christopher Nolan, on parle de plus en plus de sa Batmobile qui est devenue un personnage à part entière. D’ailleurs un documentaire lui a été entièrement dédié. N’ayant pas de super pouvoirs, le justicier de «Gotham City» se sert surtout de sa Batmobile qui a évolué au fil des ans. Si depuis ces dernières années elle apparaît dans une robe noire sur le grand écran, à sa création en 1939, dans la bande dessinée elle était rouge avant d’être remplacée par un roadster bleu nuit l’année suivante. Mais il faudra attendre 1941 pour voir apparaître le symbole d’une chauve-souris et l’appellation Batmobile. Dans la bande dessinée, la voiture de Batman a souvent changé et la couleur noire a commencé à faire son apparition. Basée sur des véhicules américains des années 30 et 40, la Batmobile a eu droit à des pneus radioactifs en 1940, des fusées auxiliaires en 1946 alors qu’en 1950 elle a été équipée d’un ordinateur pour pouvoir communiquer avec la Batcave (repère secret de Batman).  
Au début des années 60, l’éditeur de comics Julius Schwartz s’inspire des roadsters de l’époque pour dessiner les nouvelles lignes de la Batmobile. En 1966, avec la création de la série télévisée, la Batmobile se permet plus de fantaisie et devient plus impressionnante. Cette version, qui est la plus populaire auprès des fans de Batman, a été fabriquée en 3 semaines seulement sur la base du concept-car Lincoln Futura. Agrémentée de plusieurs touches de rouge, elle a inspiré les créateurs de la bande dessinée pour leurs modèles futurs.
Au début des années 80, un nouveau véhicule voit le jour et qui ne cache pas sa ressemblance avec une certaine Corvette de Chevrolet. Avec un double pare-brise, des ailes et des emblèmes sur les portières, elle a misé sur des teintes bleues et noires pour créer le masque de Batman sur le capot. En 1986 c’est Frank Miller qui y va de sa petite touche dans «Dark Knight» et offre à Batman un véritable char d’assaut dont s’est inspiré Tim Burton pour son film en 1989. Le designer de la Batmobile de 1989 est également allé chercher des idées du côté du prototype Thrust qui a battu le record du monde de vitesse en 1983. En 1992, la Warner Bros décide de lancer un dessin animé où la Batmobile évoque la limousine de Tex Avery tout en rappelant l’un des premiers modèles conduits par Batman.  En 2005, c’est Christopher Nolan, dans «Batman Begins» qui reprend le concept de char d’assaut initié par Frank Miller. Grâce à son succès, c’est cette Batmobile qui accompagne Batman dans le dernier «Dark Knight Rises». En près de 80 ans d’existence, depuis sa première apparition dans la bande dessinée, la Batmobile n’a cessé d’évoluer et pour retracer l’histoire incroyable de cette voiture aussi célèbre que son propriétaire, un documentaire a été dirigé par Roko Belic et regroupe différents réalisateurs et cascadeurs ayant eu la chance de la conduire. Des extraits du documentaire sont déjà disponibles sur le net.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *