Bennani : «2006, l’année de Daihatsu»

ALM : Quel bilan dressez-vous pour Toyota du Maroc concernant l’exercice 2006 ?
Adil Bennani : Pour l’année 2006, le bilan de Toyota du Maroc (NDLR : incluses les marques Toyota et Daihatsu) est globalement positif puisque nous réalisons une croissance d’environ 10% par rapport à l’année dernière. Une évolution que l’on doit principalement à la marque Daihatsu, dont la progression a été nettement plus importante que celle de Toyota, qui n’a été que de près de 3,4%. Pour autant, nous avons pu conservé notre statut de premier importateur automobile du Royaume. Maintenant, pourquoi une croissance aussi modérée? Les raisons sont simples, dans le sens où nous avons progressé pendant trois années successives. Il était donc normal que nous atteignions une phase de stabilisation. Ceci dit, 2006 a été pour nous une année assez animée. Nous avons revisité nos succursales, revu fondamentalement nos méthodes et lancé quelques nouveaux modèles, comme le nouveau Hilux et les nouvelles générations de la Yaris et du Rav4.

Comment s’est opéré le redéploiement réussi de la marque de Daihatsu ?
Le redéploiement de la marque Daihatsu au Maroc s’est effectivement fait avec succès, puisque nous avons plus que triplé le volume de ventes réalisé un an auparavant. Nous avons ainsi dépassé la barre des 650 unités, soit une évolution supérieure à 200 %. Cette performance s’explique principalement par l’introduction réussie de deux nouveaux modèles; à savoir la Sirion et le Terios. Parallèlement à cela, il y a eu un repositionnement complet de la marque, via une politique de communication plus agressive et une certaine autonomie de Daihatsu par rapport à Toyota. Et nous en sommes très satisfaits, tout comme les clients d’ailleurs, dont le feedback a été positif.

Quelles sont vos nouveautés et vos perspectives pour l’année 2007 ?
Pour Toyota, la grande nouveauté sera la nouvelle Auris que nous prévoyons de lancer vers la fin du premier semestre 2007. Nous étudions aussi l’introduction d’une nouvelle motorisation D4-D sur le 4×4 Prado afin de redynamiser ses ventes, ainsi que la version Diesel de la Yaris. Ce ne sera pas une révolution, mais une évolution en douceur, en ligne avec nos objectifs. Cela, sachant que nous sommes conscients de notre désavantage sur le plan douanier par rapport aux marques européennes, ce qui constitue un atout concurrentiel non négligeable. Maintenant, nous n’allons pas nous battre sur les prix. Nous serons même un peu plus chers qu’auparavant. Mais nos clients le savent : lorsqu’ils achètent Toyota, ils choisissent la marque la plus fiable au monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *