BMW 335i : Élu «Moteur international de l’Année»

BMW 335i : Élu «Moteur international de l’Année»

Les «International engine of the year awards» sont aux moteurs ce que les Oscars sont au productions cinématographiques. Des trophées très prisés par les plus grands motoristes de la planète. Et une fois de plus, c’est le constructeur BMW qui a raflé la mise durant la derrière édition de ces trophées. Les 62 journalistes (issus de 30 nationalités) qui composent le jury de cette élection ont plébiscité le moteur 335i apparu sur le coupé Série 3, puis étendu à d’autres modèles de la gamme BMW.
Il s’agit d’un moteur 3.0 litres essence qui marque l’arrivée d’une nouvelle génération de 6 cylindres en ligne, puisqu’il adopte les derniers raffinements en matière d’injection. Plus précisément, le 335i utilise une injection directe du type «High Precision Injection», une technologie qui intègre pour la première fois des injecteurs piézo-électriques placés entre les soupapes. Ajoutez à cela un carter en aluminium et deux turbocompresseurs qui alimentent chacun trois cylindres en air comprimé. Il en ressort un rendement très optimisé de la combustion des valeurs intéressantes (306 chevaux pour une couple de 400 Nm dès 1.300 tr/min) et surtout de très hautes performances.
ALM en avait fait l’expérience lors des essais-presse du coupé Série 3, l’été dernier (Conf. Supplément automobile ALM n° 1208). Un essai «époustouflant» ayant permis d’apprécier les fortes accélérations du coupé 335i : 0 à 100 km/ en 5,5 sec et vitesse maxi (bridée électroniquement) à 250 km/h. Le tout, pour une consommation mixte inférieure aux 10 l/100 km. Fabuleux ! 
En plus de décrocher le premier prix, le constructeur BMW s’est aussi permis le luxe de remporter 5 des 10«awards» par catégories en jeu. On retiendra aussi la distinction de deux moteurs provenant du groupe Volkswagen : l’excellent 2.0 litres TFSi ainsi que le 1.4 TSi. Ce dernier, offrant de hautes performances pour une faible consommation, voit donc VW récompensé pour tous ses efforts en matière de «downsizing» (augmentation du rendement d’un moteur tout en réduisant sa cylindrée).
Pour rappel, BMW avait remporté le même trophée durant les deux années précédentes avec le même moteur, en l’occurrence le V10 des M5 et M6. On entend déjà des mauvaises langues crier la connivence de ce jury avec le constructeur bavarois. Mais les conducteurs dont le capot porte le logo d’une hélice, eux, n’ont pas l’ombre du doute quant à l’excellence de ce qui loge-justement- sous leur capot. 

Les moteurs primés par catégories

Meilleur nouveau moteur de 2007: 3.0 l BMW double turbo (335i)
Le plus économique : 1.5 l Toyota associé à l’Hybrid Synergy Drive (Prius)
Le plus performant : V10 5.0 l BMW (M5, M6)
Inférieur à 1.0 l : 1.0 l Toyota (Aygo, Yaris, Peugeot 107, Citroën C1)
1.0 l à 1.4 l: 1.4 l TSI de VW (Golf, Touran, Jetta)
1.4 l à 1.8 l : 1.6 l turbo BMW/PSA (Mini, Peugeot 207)
1.8 l à 2.0 l : 2.0 l turbo de VW (Golf, Audi A3, A6, SEAT Leon, Skoda Octavia)
2.0 l à 2.5 l : 2.5 l BMW (325, 525, X3, Z4)
2.5 l à 3.0 l : 3.0 l double turbo de BMW (335i)
3.0 l à 4.0 l : 3.6 l Porsche (911)
Supérieur à 4.0 l : 5.0 l V10 de BMW

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *