BMW Art Cars : 1ère au Maroc et en Afrique

BMW Art Cars : 1ère au Maroc et en Afrique

Le jour : jeudi 15 mars 2007. Le lieu : «Villa des arts» de Rabat. Les instigateurs : le groupe BMW ; Smeia (son importateur exclusif) et la Fondation ONA. Les personnalités : Maître Hervé Poulain, commissaire-priseur et ex-pilote de course ; Jean-Michel Juchet, General Manager Marketing et PR du BMW Group et Rachid Fadouach, Directeur général-adjoint de la Smeia. L’événement : ouverture de l’exposition «BMW Art Cars».
Voilà un événement que les passionnés d’art automobile ne sont pas près de manquer et qui se tient du 16 au 26 mars à la «Villa des Arts» de Rabat, puis du 30 mars au 7 avril à la «Villa des Arts» de Casablanca. Cela, même si seuls quatre modèles des plus représentatifs parmi les quinze «pièces» qui constituent la collection BMW Art Cars, ont été acheminés par convoi spécial depuis le «BMW Mobil Tradition», le musée de la marque à l’hélice, à Munich. Les BMW Art Cars sont de véritables œuvres d’art. Des «peintures/sculptures mobiles», dont la première pièce fut réalisée en 1975 par le grand sculpteur Alexander Calder suite à une idée originale du célèbre commissaire-priseur et pilote de course, maître Hervé Poulain. Ce dernier, présent lors de la conférence de presse tenue à Rabat, n’a manqué ni de bonheur ni de mots pour conter la saga des BMW Art Cars et sa participation aux 24h du Mans en 1975 au volant de la «Calder», la première BMW Art Car de l’histoire.
Mais avant, MM. Fadouach et Juchet s’étaient tour à tour exprimés sur la tenue de cette première édition des «BMW Art Cars» au Maroc et le contexte dans lequel cet événement se tient par rapport à la situation commerciale de BMW au Maroc et dans le monde. «Le BMW Group a de nouveau battu des records en 2006, tant au niveau mondial qu’au Maroc» rappelle M. Juchet. Puis celui-ci de préciser que ces ventes ont augmenté de 3,5% en 2006 à 1,4 millions de véhicules vendus. A son tour, M. Fadouach saisi l’occasion pour évoquer le bilan très flatteur du groupe dont il est le DGA. «Les ventes de BMW au Maroc en 2006 ont établi un nouveau record en dépassant les 600 unités livrées avec une croissance de 20% par rapport à 2005 (…). Nous comptons continuer sur la même courbe de croissance puisqu’à fin février, nous sommes leader de notre segment avec une progression de 42% par rapport à la même période en 2006, avec 100 BMW livrées», poursuit-il. Et les «Art Cars» alors ? Ce sera à Me Poulain de les présenter. Celui-ci, lorsqu’il prend la parole, a tout pour susciter l’émotion.
Du moins auprès des journalistes automobiles, les plus spécialisés et les plus passionnés d’entre eux. «Je suis fou de beauté et de vitesse», dit-il. Puis de raconter comment sa rencontre avec le sculpteur Alexander Calder a pu enfanter la première BMW Art Car, en 1975. Ce grand artiste, connu pour être l’inventeur du «mouvement dans la sculpture», a relooké une BMW 3.0 l CSL la rendant presque aussi puissante visuellement que sur l’asphalte. Avec un 6 cylindres en ligne développant 480 chevaux et lui permettant d’atteindre 291 km/h, cette BMW fit une course très remarquée aux 24 Heures du Mans en 1975, avec à son volant justement, un certain Hervé Poulain pour qui «Le Mans est une fête populaire»…
Me Poulain, présentera ensuite quelques autres BMW Art Cars et notamment la V12 Le Mans Roadster, qui a été revisitée par l’artiste-peintre figurative américaine Jenny Holzer. Un bolide de 580 ch, capable d’atteindre 340 km/h et dont le clone a été victorieux à l’épreuve mancelle en 1999. Là encore, Hervé Poulain, un brin nostalgique, parle avec passion de ces voitures de légende qui définissent remarquablement la notion de «l’art en mouvement» selon BMW. Un mouvement ayant souvent dépassé les 300 km/h sur la ligne droite des Hunaudières, le plus mythique des tronçons au Mans. Puis d’achever sa narration en beauté : «après tout cela, j’étais finalement parvenu à l’idée que l’esprit n’a pas de prix sur la matière». Un sacré maître ce Hervé !

Smeia : l’art de la communication fini par payer
Journées portes ouvertes, lancements, essais dynamiques avec des pilotes professionnels… Smeia est le seul importateur d’un label automobile haut de gamme qui travaille au mieux ses aspects "image" et "communication" au Maroc. D’un événement à l’autre, l’importateur de BMW invite et rencontre la presse nationale, qu’elle soit généraliste ou spécialisée. Objectif : un retour média élargi et conséquent, avec à la clé, un impact fort sur le plan commercial. La preuve : en 2000, Smeia n’avait livré que 270 véhicules frappés du logo BMW. Or en 2006, ce ne sont pas moins de 600 unités de la même marque qui ont été livrés à de nouveaux clients au Maroc, soit plus que le double ! Aujourd’hui, sa stratégie a fini par payer : l’importateur marocain de la marque à l’hélice et le premier importateur local à co-organiser une exposition des BMW Art Cars sur le sol africain. Un nouveau pas en matière de travail d’image et une énième preuve que savoir communiquer c’est aussi un art !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *