BMW Série 3 Coupé et Cabriolet : les joies d’un restylage «efficient»

BMW Série 3 Coupé et Cabriolet : les joies d’un restylage «efficient»

À sa sortie en 2006, l’actuelle génération du Coupé Série 3 avait jeté un pavé dans la mare parmi ses rivales arborant une étoile ou quatre anneaux. Surtout dans sa version 335i , soit la plus puissante de cette gamme toujours coiffée par la radicale M3. Et pour cause, cette BMW inaugurait le fameux 3.0 litres Twin Turbo (à injection directe haute précision). Un 6 cylindres inédit, gavé de deux turbos lesquels fouettent 306 chevaux et crachent un couple de 400 Nm… Fans de l’hélice et pilotes essayeurs ont tellement apprécié son tempérament de feu et ses accélérations qu’ils les ont aussitôt comparés à l’ancienne M3 et même à une Porsche 911 ! Bref, la messe était vite dite du côté de Munich. C’est sur tout cela que le constructeur allemand capitalise aujourd’hui, en revenant à la charge à l’occasion d’une mise à jour relative à l’ensemble de la gamme Série 3, y compris quelques versions de la berline. Mais pas question de changer une recette qui gagne. C’est ce qui explique que les carrosseries coupé et cabriolet de la Série 3 ont eu droit à des évolutions… sans révolution.
Arborant toujours le même profil, celui d’un authentique coupé de la firme bavaroise, la «3» à deux portes reçoit quelques éléments redessinés. À commencer par les deux nouveautés de la face avant: des spoilers remodelés et frappés de deux lames horizontales, ainsi que des contours de phares redessinés pour intégrer un éclairage à LED. Le premier détail abaisse –visuellement– le véhicule, tandis que le second rapproche son regard des récentes productions de la marque (Série 7, 5 GT…). À l’arrière, les blocs de feux ont aussi été revisités. Leur nouvelle structure affiche plus de LED et fait ressortir différemment la signature lumineuse du véhicule. Quant au profil, il voit apparaître des bas de caisse légèrement plus proéminents, en plus de l’adoption de nouvelles coques de rétroviseurs.
Enfin, de nouvelles teintes métallisées, dont un bleu dit «Abysse» et un «Rouge Vermillon», parachèvent le lot des évolutions extérieures opérées sur ces deux hélices de la gamme Série 3.
À son tour, l’habitacle a droit à sa petite dose de modernité. De nouvelles commandes comme les palettes de la boîte automatique, mais aussi un volant sport dont la jante est désormais gainée de cuir «lisse». Et du cuir, l’intérieur de ce bolide s’habille plus particulièrement pour dégager un nouvel air encore plus haut de gamme. En même temps, ce ne sont pas que les designers qui ont travaillé à l’occasion de cette petite cure de jouvence. Les ingénieurs ont travaillé encore plus dur. Autant que les motoristes maisons, les spécialistes de l’infodivertissement ont voulu révolutionner le «BMW ConnectedDrive», soit l’interface communication du système iDrive. Comment ? En proposant deux nouveautés en matière de connectivité : l’une relative aux fonctions étendues du téléphone et notamment la messagerie, l’autre concernant l’utilisation de la musique à bord. Concrètement, il est aujourd’hui possible au conducteur du coupé ou du cabriolet Série 3 d’utiliser l’agenda, les images, les notes et même les sms de son téléphone, uniquement via l’activation du Bluetooth ! Selon ses responsables, BMW est le premier constructeur automobile au monde à offrir les conditions techniques requises pour transmettre directement des messages textuels du téléphone mobile à l’écran de la console centrale. Le conducteur peut aussi se faire lire les messages textuels via la commande vocale du système iDrive ! Également activable via la commande vocale, le choix d’un morceau musical de son iPod, Black Berry ou autre téléphone mobile qui n’a plus besoin d’un câble pour être utilisé à bord.
Les améliorations d’ordre mécaniques ne sont pas en reste. D’abord, au niveau des trains roulants et outre l’adoption de pneus à faible résistance au roulement, «les nouveaux amortisseurs reçoivent des renforts d’élastiques qui réduisent le débit d’huile» ont tenté de nous expliquer les ingénieurs de BMW à Munich. Mais c’est surtout le rendement énergique et écologique des moteurs qui a fait l’objet d’une plus grande minutie. Les rapports de boîte ont été allongés et leurs passages optimisés par un indicateur qui incite le conducteur à choisir plus un rapport supérieur ou bien à renoncer entièrement à rétrograder. Résultat : les motorisations de cette gamme consomment raisonnablement en moyenne à l’image des versions 335i, avec 8,4 l/100 km pour le coupé et 8,8 l/100 km pour le cabriolet. De même, elles polluent moins que la moyenne européenne, si bien qu’elles respectent toutes les normes antipollution Euro 5. Ce qui est sûr c’est que le puissant biturbo de la 335i, dont les valeurs de puissance et de couple sont restées inchangées, distille toujours un plaisir de conduite presque unique. Un rugissement agréable à entendre, des accélérations phénoménales mais pas brutales, puis surtout, une progressivité qui impressionne dès qu’on enfonce l’accélérateur et qui vient rappeler qu’il n’y a pas que le Diesel dans la vie… Bref, une belle expérience routière que l’on a pu redécouvrir sur les routes et autoroutes (à vitesse illimitée) de Bavière, toujours humides durant le mois de mars. Un écueil qui n’a jamais pu défrayer l’adhérence de cette béhème et la rigueur implacable de son châssis.
Reste à voir à quels prix seront proposées ces deux variantes «plaisir» de la Série 3, millésime 2010. Des nouveautés qui devraient débarquer dans les semaines ou mois à venir dans le réseau de Smeia, l’importateur marocain de BMW. Mais pour ceux qui trouveraient le coupé ou cabriolet 335i trop onéreux par rapport à leur budget, la marque à l’hélice annonce que la «318i vient étoffer la gamme des BMW Série 3 Coupé et Cabriolet comme nouvelle variante d’accès». Dans le langage courant, cela s’appelle un ticket d’entrée. La démocratisation du plaisir de conduite étant ainsi un énième moyen de séduction pour cette allemande d’exception.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *