BMW Série 3 : Trois, un chiffre fétiche !

BMW Série 3 : Trois, un chiffre fétiche !

Imaginons par exemple que l’appellation «Série 3» désigne le nombre de cylindres sur la motorisation! L’idée n’est pas aussi farfelue que ça, surtout lorsque l’on sait que la Série 3 de chez BMW, du moins pour la version 318i, est dorénavant équipée d’une motorisation… trois-cylindres ! Nous sommes donc bien loin des six cylindres qui, autrefois, composaient une grande partie de la gamme de la Série 3. Le responsable de cette révolution qu’entame Béhème sous le capot n’est nul autre que Mini !

C’est la marque anglaise qui a inauguré cette nouvelle motorisation modulable à 3 pattes. Elle est pourvue de cylindres d’une capacité unitaire de 500 cm3, que l’on peut dupliquer à volonté (1500 cm3 pour un 3-cylindres, 2000 cm3 pour un 4-cylindres, etc.). Ces nouveaux blocs permettent de combiner les éléments de différents moteurs (plus de la moitié des pièces communes) et donc, de réduire très sensiblement les coûts de fabrication.
 
Restylage subtil
La version restylée de la Série 3 n’a pas connu que des changements sous le capot, mais a également subi certains remaniements cosmétiques. Si l’esthétique d’ensemble n’a pas beaucoup changé, certaines retouches ont subtilement modernisé le plumage. Ainsi sur le devant de la belle, les entrées d’air deviennent plus larges au moment où la partie basse du bouclier est également remise au goût du jour.

Les phares Full Led en option achèvent le tableau en implémentant une nouvelle identité au véhicule. Des changements sont également perceptibles à l’intérieur: buses d’aération et façade de commande centrale se parent de chrome. Le véhicule revendique sa vocation de voiture familiale en prodiguant une habitabilité renforcée grâce aux tout nouveaux rangements qui composent désormais la console centrale. Riche, la dotation de base comprend, entre autres, le régulateur de vitesse, le système d’appel d’urgence «Intelligent», l’aide au stationnement et la climatisation automatique.

Six nouvelles motorisations

BMW nous a bien évidemment habitués à fournir, pour chacune de ses séries, toute une armada de motorisations. Le but est que tout le monde puisse y trouver son compte. De fait pour la partie essence, la nouvelle 318i s’équipe du bloc trois cylindres (1.5 de 136 ch).

A partir de la 320i et de la 330i, apparaissent les quatre cylindres 2.0 qui délivrent respectivement 184 ch et 252 ch. Seule la 340i de 3.0l conserve son six cylindres et reste propulsée par les 326 équidés que distille ce moteur. La gamme diesel s’offre également des motorisations de dernière génération, entièrement revus. On y retrouve la BMW 316d (116 ch), la BMW 318d (150 ch) et la BMW 320d (190 ch). Ces nouveaux blocs sont tous couplés à une boîte automatique à 8 rapports. La transmission intégrale xDrive équipe tous les modèles, sauf les 316d, 325d, 318i et 320i. Cinq niveaux de finition sont disponibles : Lounge, Lounge Plus, Sport, Luxury et M Sport.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *