BMW toujours loin devant son concurrent Mercedes

BMW toujours loin devant son concurrent Mercedes

Après une année 2006 exceptionnelle qui a vu le cap des 1,37 million de ventes annuelles atteint, le groupe BMW s’apprête à faire encore mieux en 2007. Ses dernières performances commerciales enregistrées durant le mois de septembre montrent une tendance haussière maintenue et consolidée avec une hausse globale des ventes de 7,4% sur les neufs premiers mois de l’année. Par «ventes globales», il faut comprendre non seulement à l’échelon mondial, mais aussi toutes marques du groupe (BMW, Mini et Rolls-Royce) confondues. Ainsi, les ventes des voitures badgées du logo BMW affichent une progression de 3,5 % sur le mois en rythme annuel, à 118.027 unités vendues durant le seul mois de septembre. Concernant les livraisons de la marque Mini, elles ont bondi de 31 % le mois dernier à 23.805 unités, pour une hausse de 12 % sur la période janvier-septembre, à 164.891 unités. De quoi atteindre les objectifs fixés par le directoire BMW pour sa marque britannique et qui sont de 220.000 voitures sur l’année 2007.
Quant à la marque de prestige Rolls-Royce, elle a une nouvelle fois été dopée par le succès du dernier modèle décapotable dérivé de la Phantom, qui a permis une augmentation des ventes de 60% à 120 véhicules en septembre. Au total, BMW a déjà vendu 1,09 million de véhicules entre le premier janvier et le 30 septembre 2007, confortant ainsi son avance sur son grand concurrent, Mercedes Car Group (marques Mercedes, Smart, Maybach). Ce dernier, bien qu’il ait vendu 124.600 unités en septembre, soit un niveau record, ne parvient toutefois pas à rattraper son retard sur le BMW Group.
De son côté, Audi a livré quelque 83.400 unités pour le seul mois de septembre. La filiale haut de gamme du groupe Volkswagen a ainsi cumulé environ 740.000 ventes de voitures neuves sur les neuf premiers mois de l’année en cours. La marque aux anneaux est donc encore loin d’inquiéter sa concurrente à l’hélice.
Par ailleurs, il est à rappeler que ces résultats tombent quelques jours après la présentation de Norbert Reithofer (président du directoire de BMW Group) du plan stratégique de ce dernier d’ici 2020. Une feuille de route ambitieuse, à travers laquelle le groupe munichois envisage notamment d’écouler plus de deux millions de véhicules par an sur le marché mondial d’ici à la fin de la prochaine décennie. Quant aux rumeurs de rachat de la marque Volvo, le même homme a formellement indiqué que «BMW, constructeur de voitures à propulsion arrière, n’aurait pas intérêt à racheter un spécialiste de la traction avant, comme Volvo, avec lequel il n’entrait aucune synergie», fin de citation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *