BMW X6 : Tout est dans le SAC

BMW X6 : Tout est dans le SAC

Décidément, les têtes pensantes de la Bayerische Motoren Werke (BMW) ne chôment jamais ! Qu’ils soient des designers, des ingénieurs ou des industriels… tous ont pour première – et constante – tâche d’innover, tant qu’ils travaillent pour la firme automobile de Munich. Leur dernière création ? Le X6 : un véhicule qui vient bousculer toutes la hiérarchie des segments automobile, ou tout au moins, en créer un nouveau, puisqu’il se prétend être le premier Sport Activity Coupé. C’est dire que même dans le département marketing, on ne se tourne pas les pouces à Munich…
Mais concrètement, comment se présente le X6 ?
Selon le constructeur bavarois, le X6 est «une interprétation inédite des traits de style et qualités typiques des coupés BMW tout en représentant la version la plus sportive d’un modèle de la gamme X». En d’autres termes -plus clairs- le X6 entend associer le volume et la conduite surélevée d’un SUV, avec le style et le comportement dynamiques d’un coupé sportif. Concernant le style, il y a bien matière à commenter. Le X6 reprend à son actif le gros de la face avant du X5, mais avec un traitement légèrement différencié. En fait ce qu’il a de si spécial à ce niveau, c’est le côté profilé de ses projecteurs, lui conférant ainsi un regard assez belliqueux. Mais c’est surtout de profil qu’il faut apprécier ce véhicule. Outre un vitrage latéral en demi cercle, la ligne de toit est fuyante vers l’arrière tandis que l’inclinaison du hayon n’est pas prononcée ou accentuée : elle est «accusée». A tel point que cette partie, qui reste la caractéristique esthétique principale du X6, constitue un détail unique sur un véhicule haut sur pattes. Disons-le tout de suite aux grands gabarits : mieux vaut ne pas voyager sur sa banquette lorsqu’on dépasse les 1,80 mètres de taille. En revanche, les bagages ne souffriront pas pour se caser dans le coffre. Car, outre un volume de chargement allant de 570 à 1.450 litres, le propriétaire du X6 appréciera l’ouverture généreuse du hayon vers le haut. Mais en parlant de gabarit et de proportions, on notera que le X6 est tout sauf compact. Il est même aussi corpulent que son frère aîné, le X5, puisqu’il affiche 4,88 mètres de long pour 1,98 m de large. Puis concernant la conduite et le comportement dynamiques, le X6 a presque tout – exception faite de la position de conduite – pour faire croire à un conducteur qu’il est au volant d’un bolide. D’abord, parce qu’il possède tout un arsenal d’aides à la conduite qui assurent agilité, stabilité et motricité à ses trains roulants. Une obsession d’efficacité qui découle du «Dynamisme Efficient» (Efficient Dynamics), concept ou approche nouvellement adopté par BMW et se matérialise par exemple via le système (optionnel) «Adaptive Drive» qui conjugue antiroulis avec  amortisseurs adaptatifs. Ensuite, parce que ses motorisations ne font pas dans la dentelle. Outre les six en ligne Diesel des versions xDrive30d et xDrive35d, qui développent respectivement 235 et 286 chevaux, le X6 fera aussi sensation avec des blocs essence comme celui de la version xDrive50i. En effet, BMW annonce l’arrivée d’un V8 essence à fort contenu technologique (double suralimentation «Twin Turbo» et injection directe haute précision «HPI»), aux valeurs respectables (407 ch de puissance et 600 Nm de couple) et aux performances élevées (0 à 100 km/h en 5,4 secondes et vitesse maxi bridée à 250 km/h). Des accélérations qui se distillent via le système xDrive qui n’est autre qu’une transmission intégrale dite intelligente et propre à BMW. Mais surtout, le X6 sera -selon BMW- «le premier véhicule au monde à disposer du système de contrôle dynamique de la transmission DPC (Dynamic Performance Control)». Ce dispositif permet de gérer la répartition du couple non pas entre les essieux avant et arrière, mais entre les deux roues arrière. Ajoutez à cela la disponibilité de la direction active AFS et vous comprendrez que le X6 sera aussi incisif à conduire qu’une Série 6 ! Bien entendu et comme à l’accoutumée, l’ambiance intérieure est à la fois sportive et cosy. A ce sujet, la marque à l’hélice annonce une pléthore d’équipement de confort et de sécurité dans le catalogue du X6. Citons entre autres, la climatisation automatique à 4 zones,  la ventilation active des sièges, l’affichage tête haute, les phares bixénon à éclairage directionnel adaptatif, l’assistant pleins phares, le régulateur de vitesse avec fonction de freinage automatique, la caméra de recul, le système DVD aux places arrière ou encore, les systèmes audio de grande qualité, permettant toutes les connectiques possibles (Bluetooth, MP3, AUX-In, USB…).
Tout cela aura de quoi plaire, voire – agréablement – surprendre les adeptes de grandes berlines en quête d’originalité. Présenté au prochain Salon de Detroit (janvier 2008), le X6 fera ses débuts commerciaux en Europe quelques mois plus tard, soit juste après le Salon de Genève. Autre Salon, autre marché, ceux du Maroc où le X6 pourrait faire son entrée dès mai prochain. Ce serait alors le clou de l’Auto-Expo !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *