Bons baisers du Salon de New York

Bons baisers du Salon de New York

Lexus LF-C : un coupé à couper le souffle !
Avec son dernier concept Lexus, Toyota a frappé fort au Salon de New York. Répondant au nom de code de LF-C, cette étude de style (dont nous parlions déjà la semaine dernière) est appelée à remplacer l’actuel coupé-cabriolet de la marque, le SC 430. Forte d’une esthétique suggestive, cette Japonaise n’a pas manqué de séduire la clientèle américaine, connue pour plébisciter ce label de luxe. Certains sont même aller jusqu’à la qualifier de «reine du Salon» !
Dotée de flancs épurés, de feux arrière au dessin complexe, mais d’une face avant belliqueuse, la LF-C affiche remarquablement toute la beauté d’un prototype. A bord de cette découvrable quatre-places, l’ambiance est résolument futuriste avec notamment un pare-brise affichant certaines informations du tableau de bord, ou encore une rétro-vision via une caméra située à l’arrière. L’habitacle est traversé en son milieu par un prolongement proéminent de la console centrale réalisé en matériau translucide de couleur bleue. Le toit métallique repliable dans le coffre n’altère en rien l’équilibre de la ligne extérieure. En revanche, pour ce qui est du volume du coffre, le constructeur n’indique aucune précision. Enfin, le LF-C s’animera d’un moteur V8, associé à une transmission à six vitesses et transmettant toute sa cavalerie (non communiquée) aux roues arrière.

Insolite : un Volvo XC 90… en Lego !
Lors du Salon de New York qui a ouvert ses portes du 7 jusqu’au 16 de ce mois, Volvo exposait outre son nouveau break V50 et son étude de style YCC, une version inédite de son 4×4, le XC90, puisque celle-ci est constituée en Lego ! Ce n’est pas une blague, il s’agit d’un XC90 grandeur nature, baptisé «LEGO XC90» et entièrement fait de petites briquettes en plastiques de couleur bleue. En fait, cette version est le résultat d’un partenariat entre le premier constructeur suédois et le célèbre fabricant de jouets visant à promouvoir la sécurité et à véhiculer les grandes valeurs de la famille auprès des enfants. Ainsi, après s’être exhibé aux visiteurs new-yorkais, ce joujou géant sera posté, dès le premier mai prochain, à l’entrée du parc LegoLand de Californie, pour lequel Volvo est non seulement le transporteur officiel, mais aussi parrain de l’école de conduite. Une institution pour les tout petits enfants dans laquelle on apprend les règles élémentaires du code de la route, ainsi que celles relatives à la sécurité, telles que le réflexe du port de la ceinture. Une dernière précision : ce sera à cette date là que l’on saura le nombre de pièces (Lego) qu’a nécessité la fabrication de ce XC 90 !

Jaguar XJ : la Lady «s’allonge»…
Autre déclinaison inaugurée au Salon new-yorkais, mais cette fois plus sérieuse, la version «Long» de la Jaguar XJ.
Grâce à une longueur totale accrue de 12,5 cm, qui vont principalement à l’empattement, cette Anglaise se veut être la plus spacieuse des limousines de même gabarit, avec notamment un ensemble «banquette arrière-espace aux jambes» atteignant un mètre de long !
Le constructeur de Coventry annonce, par ailleurs, que cette exécution longue de la XJ n’enregistre qu’un embonpoint de 25 kg, ce qui lui permettrait de conserver toute l’agilité dynamique de la version normale et partant, de bonnes performances, notamment en terme de consommation de carburant.
Inutile de rappeler, qu’à l’instar de ses concurrentes de même trempe, la plus grande des Jag offrira le must en terme de luxe et en matière d’équipements de confort (réglage des sièges à profusion, dispositif multimédia avec écran de DVD etc).
Lancée à l’automne prochain, la déclinaison longue de la XJ sera plutôt destinée au marché américain où, les responsables de la marque au félin estiment qu’elle constituera l’essentiel des ventes au sein de la gamme XJ.

Une nouvelle distinction pour l’Opel Signum
A l’issue de l’«EcoTest 2004» effectué par l’organisme allemand ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club), l’Opel Signum, équipée du moteur 2.2 l DIRECT a fini en tête du classement avec un total de 79 points (sur 90) et sacrée : voiture à essence la plus respectueuse de l’environnement ! La grande routière de la marque à l’éclair peut s’enorgueillir d’avoir remporté ce titre, qu’elle doit, bien entendu, à la sobriété remarquable de son moteur à injection directe d’essence. En effet, ce 2.2 DIRECT ECOTEC, qui développe une puissance de 155 ch, ne consomme que 8,1 litres de carburant aux 100 kilomètres.
Avec cette victoire, Opel réitère la performance de la première place remportée l’an dernier par la Corsa ECO dans la catégorie des petites voitures. Organisé pour la seconde fois par l’ADAC, organisme affilié à la FIA (Fédération internationale de l’automobile), l’EcoTest aura permis de tester quelque 113 véhicules dans les catégories suivantes : microvoitures, petites voitures, moyennes inférieures (voitures compactes), moyennes, moyennes supérieures et voitures de luxe.

Saab 9-7X : l’autre costaud suédois
Voilà bientôt deux ans que Saab annonce la sortie d’un SUV qui viendrait enrichir sa gamme restreinte de modèles. Le Salon de New York fut enfin l’occasion pour le petit constructeur suédois de lever le voile sur son dernier-né. Le 9-7X (c’est son nom) s’inspire largement du concept-car 9-3X présenté en 2003 et, appartenance au groupe GM oblige, repose sur la plate-forme du Chevrolet Trailblazer, dont il n’est pas moins massif avec ses 4,91 m en longueur. Malgré ses mensurations très américaines, le 9-7X est immédiatement reconnaissable en tant que Saab, arborant les principaux canons stylistiques propres à l’identité visuelle de la marque. C’est le cas notamment de la partie avant, qui adopte la calandre et les projecteurs «maison».
La poupe se distingue par un hayon à lunette panoramique, abritant un coffre au volume gigantesque allant de1161 à 2268 litres, une fois la banquette rabattue. Sous son capot, deux blocs sont proposés : un 6 cylindres en ligne de 4.2 litres de cylindrée (également d’origine Chevrolet) et 275 ch, ainsi qu’un V8 de 5.3 l de 300 ch. En revanche pas de Diesel en vue pour le moment, en attendant sa sortie, prévue pour le premier trimestre 2005.

Acura RL : la nouvelle Honda Legend
Au Salon de New York, Honda a levé le voile sur l’Acura RL. Cette grande berline, badgée du logo de la division chic du constructeur nippon, est en fait appelée à remplacer la Legend. Habillé d’une robe sobre et élégante, ce haut de gamme se limite à quelques fantaisies stylistiques telles que des inserts de chrome au niveau de la calandre. Les phares étirés apportent un regard des plus agressifs… Mais le fort de cette Acura, sera de disposer du système «SH-AWD»(Super Handling All-Wheel Drive): une transmission intégrale sophistiquée et développée par Honda, qui l’annonce comme performante en termes de tenue de route et de stabilité lors des passages en courbe. Son moteur est un 3,5 litres de 300 ch, accouplé à une boîte mécanique robotisée, c’est-à-dire, avec mode séquentiel, piloté par des palettes au volant. L’auto est par ailleurs annoncée comme assez agile, grâce à son poids allégé, du fait au recours à plusieurs éléments en aluminium. C’est le cas notamment du châssis, des suspensions ou encore des ailes avant. Côté équipements, Honda annonce une dotation pléthorique et en phase avec l’esprit haut de gamme du véhicule. On retiendra par exemple, l’adoption du système AFS (Advanced Front Lighting System), qui permet l’éclairage dans les virages. Destiné principalement aux marchés nord-américain et japonais, l’Acura RL débutera sa carrière commerciale au cours du quatrième trimestre de cette année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *