Bruno de Mori : “Fiat auto reste au Maroc”

ALM : Voilà plusieurs mois que des bruits courent concernant une éventuelle cession de la carte Fiat Auto Maroc à un repreneur. Qu’en est-il vraiment de ces rumeurs ?
Bruno De Mori : Nous pensons que le marché automobile marocain a du potentiel, puisque nous nous attendons à un volume de plus de 100.000 véhicules vendus à l’horizon 2009. Il est donc important pour un constructeur comme Fiat de rester au Maroc à travers une filiale directe. Il est vrai que nous avons reçu plusieurs offres spontanées de la part de nombreux candidats depuis la fin de la production de la «voiture économique» et pendant cette période, nous n’avons jamais cessé notre activité et nous la continuerons avec plus d’ambition que jamais.

Mais il y a bien eu des négociations avec différents candidats ?
Oui, il y a eu des rencontres dans le cadre d’étude de toutes les possibilités. Mais je vous le dis encore une fois, nous sommes plus que résolus à poursuivre notre activité au Maroc. Beaucoup d’indices plaident en notre faveur. D’une part, le marché est en pleine reprise et d’autre part, Fiat Auto Spa dispose d’une nouvelle gamme magnifique et très adaptée aux goûts de la clientèle marocaine. Nous allons donc continuer notre activité en renforçant notamment notre présence sur le marché. Car suite à l’arrêt de notre production dans la Somaca qui a eu pour conséquence une baisse de volume, nous avons perdu quelques-uns de nos concessionnaires. Je pense notamment à Tanger et Agadir.

A combien estimez-vous en coût financier le redéploiement de Fiat Auto Maroc ?
Non pas que je ne veuille pas vous répondre, mais il est difficile de se prononcer sur un montant ne serait-ce qu’approximativement. Nous sommes en train d’étudier cette question et de faire des prévisions chiffrées. Ceci dit, on pourra bientôt avoir une idée un peu plus précise. En fait, tout dépendra de l’augmentation de notre part de marché dans les mois qui viennent.

Oui, mais cela sous-entend de lourds investissements ? En aurez-vous les moyens ?
Absolument et nous avons le soutien total de notre maison mère en Italie, qui a toujours cru dans le potentiel du marché automobile marocain. Nous sommes en phase de finalisation d’un plan d’action sur quatre ans qui démarrera à partir du Salon «Auto-Expo» de Casablanca, le 12 mai prochain. Vous savez, Fiat a vendu plus de 100.000 voitures lorsqu’elle faisait le montage à la Somaca. C’est une marque qui a une très bonne place dans l’esprit des Marocains.

N’est-il pas question que vous changez de siège, puisque l’actuel appartient à la Somaca qui est passée sous le contrôle de Renault ?
Probablement pour bientôt.

Qu’en est-il de la nouvelle gamme Fiat ? Quelles sont les nouveautés que vous allez présenter à l’Auto-Expo ?
Honnêtement, je préférerais parler des nouveautés au moment du Salon. Maintenant, vous devez probablement deviner que nous allons bientôt lancer la Grande Punto. Je ne pourrais vous donner ni les détails des versions ni les prix. En revanche, je peux d’ores et déjà vous annoncer que la nouvelle Punto sera disponible en carrosseries trois et cinq portes, mais aussi qu’elle jouera résolument la carte jeune et sportive. Nous sommes donc très optimistes pour ce modèle comme pour les autres nouveautés. Mais je ne vous en dirais pas plus aujourd’hui.

Si vous êtes si optimiste et ambitieux par rapport au marché marocain, quelles sont vos prévisions de ventes pour 2006 ?
Si nous partons du principe que nous allons démarrer notre offensive «produits» dès le Salon, je pense que nous pourrons réaliser d’ici la fin de cette année un volume qui se situe entre 3.000 et 4.000 voitures.

Quelle sera la démarche de Fiat au Maroc pour redorer son image de marque ? Et quelles sont les priorités de sa nouvelle stratégie ?
Notre premier objectif, aujourd’hui, est de renforcer notre réseau de concessionnaires. D’ici 2007, nous allons et devons couvrir tout le territoire par de nouvelles concessions là où nous n’en avons pas encore. Nous allons aussi nous atteler à renforcer la structure du management de Fiat Auto Maroc. De plus, et comme je vous l’ai déjà dit, nous allons lancer plusieurs nouveaux produits, que nous accompagnerons par une action de formation très poussée pour l’ensemble de notre réseau, autant sur le plan commercial qu’au niveau technique, sans oublier un plan de communication très fort.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *