C4 Picasso : Déclinaison scénique

C4 Picasso : Déclinaison scénique

Trois. Tel est le nombre de clichés officiellement diffusés par le département de la communication d’Automobiles Citroën et relatifs à la déclinaison cinq places du modèle C4 Picasso. Une prise de vue surélevée en trois-quart avant, une autre dans le même angle pour la partie arrière et une dernière plus droite avec le profil. C’est tout et c’est largement suffisant pour montrer au public (et à la presse) toute la différenciation entre ce nouveau «Visiospace» et celui dont il dérive, c’est-à-dire le Picasso 7 places. Tout aussi beau que ce dernier et 12 cm plus court que lui, le C4 Picasso cinq places en reprend quasiment la même face avant avec ses grands projecteurs et sa large prise d’air au bouclier. Mais, pour ce qui est du profil et de la partie arrière, le traitement stylistique est autrement plus original. Plus bombée, la poupe a surtout troqué ses feux verticaux pour des blocs à forme complexe qui déborde sur les côtés. Sous cet angle justement, on remarque une ligne de toit plus fuyante vers l’arrière et surtout un léger décroché de la ceinture de caisse. A eux seuls, ces deux détails font toute l’originalité de cette carrosserie, qui a su conserver l’aspect «visiospace», du fait d’un vitrage latéral conséquent et un pare-brise mordant généreusement dans la tôle du pavillon. Cela, d’autant plus que ce dernier pourra, comme c’est déjà le cas pour la version 7 places, recevoir l’option «toit panoramique en verre». De quoi offrir un habitacle convivial par sa luminosité et son aménagement. Cela, même si aucun aperçu de l’intérieur n’a encore été révélé. Pour autant, la présentation et l’espace dévolu aux places arrière ne devraient pas être trop différer par rapport à ce que propose le Picasso sept places. C’est ce que laisse croire Citroën, qui précise dans son communiqué, que le C4 Picasso 5 places offrira «trois sièges individuels identiques au deuxième rang et un plancher plat pour accueillir les trois passagers arrière dans les mêmes conditions de confort» (que la version 7 places). Le constructeur parle aussi d’une «modularité particulièrement facile et rapide d’utilisation grâce à l’escamotage très simple des trois sièges arrière sur le plancher du véhicule». Cela nous amène à parler du coffre qui, selon Citroën, affiche un volume de 500 litres en norme VDA (et sous le cache-bagages) en configuration normale et jusqu’à 1.734 litres, une fois les trois sièges arrière totalement escamotés. Par ailleurs, le C4 Picasso 5p devrait aussi reprendre les nombreux équipements de confort apparu sur le modèle initial. Parmi les divers gadgets -utiles ou futiles- proposés (en option), citons le Modubox (chariot amovible plié et rangé dans le coffre), les réglages individualisés du débit d’air (conditionné) à l’arrière, les spots d’éclairage latéral implantés sous les rétroviseurs ou encore, les écrans vidéo escamotables dans les dossier des sièges avant. Des équipements encore rares dans ce segment. Sous le capot, les motorisations disponibles seront les mêmes que celles qui animent la version sept places. Il s’agit, en essence des blocs 1.8 litre de 127 chevaux et le 2.0 l de 143 ch, puis en Diesel des moteurs HDI 1.6 l de 110 ch et 2.0 de 138 ch. Finalement, cette nouvelle carrosserie du «Visiospace» ne se distingue que par son profil et le nombre de ses sièges par rapport à la version sept places, qui désormais, s’appellera Grand C4 Picasso. De ce fait, le constructeur aux chevrons aura «calquer» sa gamme de monospaces compacts sur l’offre de Renault, avec en plus le maintien de la production du Xsara Picasso jusqu’en 2010. Et avec ces trois modèles, auxquels s’ajoute le grand C8, la marque aux chevrons possède (selon ses termes) «quatre véhicules distincts en style et complémentaires en prestations».  Une gamme des plus diversifiées qui devrait lui permettre de ratisser large dans la clientèle et accroître ses parts de marché dans ce segment (lire encadré).
Commercialisé en Europe au cours du premier trimestre 2007, le C4 Picasso n’arrivera au Maroc qu’en avril prochain, soit quelques mois après le lancement du Grand C4 Picasso , prévu, lui, pour ce mois de février. A n’en pas douter, ce monospace devrait faire sensation dans les showrooms de Citroën au Maroc.

Citroën, renforcé dans le segment du monospace compact

Sur un marché européen toujours fortement concurrentiel, Citroën a su préserver ses ventes en 2006. En effet, avec 3.366.000 véhicules vendus, la marque aux chevrons n’a ainsi enregistré qu’une légère baisse (-0,7%) durant cette même année. Mais pour Citroën, l’année 2006 aura surtout été marquée par le lancement réussi en octobre du C4 Picasso. Baptisé «Visiospace», ce monospace compact à sept places a été livré à plus de 24.000 exemplaires durant le dernier trimestre. Du coup, et sur le segment des monospaces du segment moyen, la marque Citroën a enregistré une hausse de ses ventes supérieure à 11%. Outre le C4 Picasso, il y a Xsara Picasso, l’autre monospace compact de Citroën qui a aussi montré une bonne résistance en stabilisant ses ventes à 183.000 exemplaires (-2%) et ce, bien qu’il ait été lancé en 2000. L’exercice 2007 sera marqué par l’arrivée de nouveaux produits et versions dans la gamme, à l’image de la version 5 places du C4 Picasso. Une variante de carrosserie qui devrait faire monter en puissance le modèle Picasso dans le marché des monospaces compacts et contribuer à la croissance de Citroën en Europe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *