CAC passe à l’offensive Volkswagen

CAC passe à l’offensive Volkswagen

C’est une évidence et les responsables marketing du secteur automobile le savent bien : la tendance du marché est tirée vers le suréquipement lorsqu’il est question des segments supérieurs comme ceux des berlines familiales et des gros 4×4 de luxe. Or, il existe bien une demande pour ces mêmes gammes de véhicules, mais avec un peu moins d’équipements pour un prix plus intéressant.
C’est à partir de ce double constat que la Centrale Automobile Chérifienne (CAC), l’importateur marocain de Volkswagen, a revu toute sa stratégie pour deux modèles phares de cette marque : le Touareg et la Passat.
Le premier a été décliné, depuis le mois dernier, en version 2.5 TDI «Baroudeur», soit une finition moins embourgeoisée que les «Confort Plus» et «Carat Plus», mais affichée au prix très alléchant de 455.000 DH.
De son côté, la familiale VW devient désormais accessible à partir de 274.000 DH en motorisation 1.9 TDI 105, associée à la finition Trendline.
Objectif : permettre à tous ceux qui ont «rêvé» d’avoir un Touareg ou une Passat, mais qui avaient un budget légèrement inférieur, de pouvoir enfin passer commande.  Que faut-il entendre par «moins d’équipements» ? Tout simplement la suppression de quelques accessoires luxueux – et coûteux – tels que les sièges en cuir, le toit ouvrant, le régulateur de vitesses, les phares au xénon ou encore le radar de stationnement. Cependant, les équipements fondamentaux de confort (climatisation manuelle, lecteur CD, ordinateur de bord, frein de parking électrique, miroirs de courtoisie éclairés…) et de sécurité (6 airbags, ABS, antipatinage ASR, antidérapage ESP) sont préservés ! Mieux encore, dans cette finition Baroudeur, le Touareg conserve non seulement un réducteur de rapports et un blocage de différentiel central (pour faire du franchissement), mais aussi une boîte automatique à 6 rapports avec mode séquentiel.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces deux «tickets d’entrée» connaissent un joli succès. Le showroom casablancais de la marque ne désemplit pas, attisant curieux et acheteurs, dont beaucoup n’avaient jamais encore été clients de la CAC. «Nous avons multiplié par 4 ou 5 les visites d’acheteurs potentiels en showroom», a ainsi déclaré à ALM Mehdi Tak Tak, DGA de la CAC. Puis d’ajouter : «ce repositionnement de modèle nous a permis de toucher de nouveaux clients qui allaient habituellement vers d’autres marques». Toujours selon ce même responsable, les ventes du Touareg ont plus que doublé, grâce à cette version Baroudeur, lancée depuis environ un mois et appuyée par une campagne promotionnelle. Le Touareg dont on signalera qu’il occupe la première place de son sous-segment, celui des 4×4 premium. Idem pour la Passat qui est leader du marché des familiales au terme du premier trimestre 2008 et qui se retrouve épaulée par cette version (Trendline) dont le but est autant de se «démocratiser» que d’accroître ses ventes pour conserver son leadership.
Quant à une éventuelle «cannibalisation» interne (entre versions du même modèle), M. Tak Tak est tout autant confiant, assurant : «nos premiers résultats montrent que ces deux nouvelles versions ne nuisent pas aux autres finitions dans les gammes respectives du Touareg et de la Passat».
Autre crainte de cannibalisation, celle envisageable entre le Touareg et le Tiguan, mais qui reste très peu probable. Et pour cause, la CAC positionnera le Tiguan dans une tranche tarifaire quasi-calquée sur celle des 4×4 urbains japonais, Toyota Rav4 en tête. En d’autres termes, le Tiguan (qui sera lancé à l’occasion du salon Auto-Expo) ne dépassera jamais la barre des 450.000 DH même dans sa finition la plus luxueuse.
Bref, le repositionnement stratégique de la CAC devrait logiquement avoir un impact fort positif sur les ventes de la marque VW au Maroc. Le mouvement est déjà enclenché.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *