Careem : 20.000 femmes capitaines à l’horizon 2020

Careem : 20.000 femmes capitaines  à l’horizon 2020

Elle veut accroître leur rôle économique au sein de la société

Depuis l’annonce en septembre 2017 permettant aux femmes de conduire, Careem a vu rapidement plus de 2.000 conductrices rejoindre ses rangs à Riyad, Jeddah et Dammam. Careem ouvrira au cours de l’année en Arabie Saoudite un centre de formation dédié aux femmes et animé par des femmes.

L’application de véhicules avec chauffeur, Careem s’engage à recruter davantage de femmes pour renforcer les rangs de ses conducteurs sur sa plate-forme. Au Maroc, Careem soutient l’autonomisation des femmes et est convaincue de la nécessité d’accroître leur rôle économique au sein de la société. C’est ainsi que lors de la Journée internationale de la femme, l’application a rendu hommage à toutes les femmes qui travaillent assidûment pour faciliter la vie quotidienne de tous les utilisateurs de la plate-forme au Maroc, et aussi pour exprimer sa gratitude et profonde reconnaissance envers ces femmes. Careem s’engage à tout mettre en œuvre, à travers 13 pays qui composent son réseau, en vue d’écarter les obstacles qui freinent la présence des femmes dans ce domaine d’activité. L’entreprise va à cet effet, investir ses ressources pour définir ce qu’être une femme capitaine et adaptera ses besoins en conséquence afin de faire de Careem une opportunité de revenu enrichissante pour les femmes. Un engagement qui est visible aussi au niveau des autres pays où Careem est présent.

En effet, le Pakistan est en pole position en nombre de femmes capitaines, ces dernières s’inscrivant même sur la plate-forme de Careem en tant que conductrices de motocycles et de rickshaws, et ce, malgré les normes sociales qui veulent que le travail de conducteur soit un travail réservé aux hommes. Même l’Arabie Saoudite suit le mouvement. Depuis l’annonce en septembre 2017 permettant aux femmes de conduire, Careem a vu rapidement plus de 2.000 conductrices rejoindre ses rangs à Riyad, Jeddah et Dammam. Careem ouvrira au cours de l’année en Arabie Saoudite un centre de formation dédié aux femmes et animé par des femmes. Mais ce n’est pas tout. Careem pense aussi aux mères souhaitant intégrer la plate-forme. C’est pour cela que celle-ci a mis en place des incitations et des environnements confortables et flexibles dans lesquels elles seront en mesure de travailler.

«Nous avons concentré jusqu’à présent nos efforts sur l’attractivité de notre plate-forme auprès des capitaines hommes. Aujourd’hui, nous souhaitons que notre démarche s’oriente davantage vers les femmes dont le potentiel économique est majeur. Les femmes sont en effet le plus souvent les principaux soutiens de leurs familles et elles sont à la recherche de moyens alternatifs et flexibles pour obtenir des revenus réguliers», explique Mudassir Sheikha, PDG et fondateur de Careem.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *