Carlos Ghosn visite les installations de la Somaca

C’est en présence de plusieurs représentants de la presse marocaine et de nombreux invités de marque, opérant pour la plupart dans le secteur automobile marocain, que Carlos Ghosn, Pdg de Renault a été accueilli par le Premier ministre marocain, Driss Jettou, pour inaugurer les nouvelles installations de la Somaca. Une visite très attendue et programmée depuis des mois au sein de Renault Maroc.
Normal, ce n’est pas tous les jours que l’on reçoit un manager de cette trempe, ayant une réputation mondiale dans l’industrie automobile (voir encadré, en bas). Cela d’autant plus que c’est la première fois que M. Ghosn vient au Maroc en tant que Président de Renault. le numéro 1 de Renault a donc profité de cette matinée du lundi pour rencontrer le Comité de Direction et l’ensemble du personnel de Renault Maroc. Puis en début d’après-midi, direction la Somaca, où de nombreuses personnalités l’attendaient.
Citons entre autres Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, ou encore Mohamed Kabbaj, wali du Grand Casablanca. Bien entendu, des personnes comme Leonardo Perreira Dos Santos et Larbi Belarbi, respectivement Pdg de Renault Maroc et Pdg de la Somaca étaient présents.
Après une visite des nouvelles installations de production, de tôlerie, de peinture et de montage mises en place dans le cadre du programme «Logan», MM Jettou et Ghosn, suivis de toute l’assistance, se sont dirigés vers une surface aménagée pour accueillir la 2.000ème Logan assemblée sur ce site depuis son lancement au Maroc en juillet dernier. L’occasion pour chacun des deux maîtres de cérémonie de faire une déclaration. M. Jettou a tenu à mettre l’accent sur cet élan vital réalisé par la Somaca, qui avait vécu dans un passé récent des moments difficiles, poussant même le gouvernement à envisager l’éventualité de sa fermeture. « Ce scénario est aujourd’hui derrière nous, grâce à un partenaire crédible, qui est le constructeur Renault», a affirmé M. Jettou avec satisfaction.
Pour sa part, M. Ghosn, qui s’est livré à une bonne séance de questions-réponses avec la presse, n’a pas manqué de souligner le joli succès de la Logan au Maroc, dont «le carnet des commandes est bien garni». Il a aussi rappelé les différentes facettes de la présence de Renault au Maroc. Une présence de 77 ans, qui inscrit désormais le Royaume dans le rayon du déploiement international du groupe français.
Ce dernier, a ainsi consenti plus de 30 millions d’euros au Maroc dans le cadre du projet Logan, a vu la création de 400 emplois supplémentaires aux 1000 postes opérant dans la Somaca. Evoquant la bonne croissance du marché automobile marocain et des potentialités qu’il représente (renouvellement du parc notamment), le Franco-brésilien d’origine libanaise a déclaré : «nous avons de grandes ambitions pour le Maroc (…), nous pensons en faire, à terme, l’une de nos plates-formes d’échange régionales». Il est aussi à noter que l’implication de Renault au Maroc se manifeste aussi par sa prise de contrôle de la Somaca. Dernier fait concordant en la matière, le rachat (vendredi dernier) par le constructeur français des 12% que détenait jusqu’ici l’Etat marocain dans le capital de la Somaca. Une transaction qui porte ainsi à 66% la participation de Renault dans le capital de ladite société.
Prochaine étape importante du projet Logan au Maroc, le lancement de nouvelles offres mécaniques pour cette voiture à savoir, une motorisation 1.6 litre essence et la très attendue version Diesel déclinée en deux configurations. Ce sera en janvier prochain, soit un mois avant l’inauguration d’un grand magasin de pièces détachées Dacia, à Casablanca. Dixit M. Ghosn.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *