CFAO Maroc est très prometteur

CFAO Maroc est très prometteur

ALM : En donnant naissance à cette entité (CFAO Motors Maroc), quelles sont les ambitions du groupe CFAO au Maroc ?
Gery Desurmont : Eh bien, c’est d’abord de prendre une dimension «critique». Car, dans la distribution automobile comme dans la plupart des corps de métiers, il faut cette dimension, en dessous de laquelle on ne peut pas mettre en place les ressources humaines et matérielles qui permettent de créer une différence avec les autres. Aujourd’hui, on est présent avec 500 millions de dirhams de chiffre d’affaires, ce qui nous donne déjà une dimension correcte.
Il faut savoir aussi que, plus le coût de distribution est réduit, plus on peut vendre nos véhicules à des prix compétitifs et, partant, rentabiliser nos investissements. De plus, la taille de l’entreprise et de son chiffre d’affaires sont un facteur important dans la réduction des coûts de distribution automobile.
Après avoir racheté Isuzu Maroc en 2002, ne prévoyez-vous pas, à terme, de faire l’acquisition de son unité de montage locale, qui, elle, appartient toujours à Saïda Star Auto?
Vous savez, il n’est pas nécessaire que le montage de nos véhicules soit fait dans des sociétés que nous contrôlons. Nous sous-traitons à l’attentions de ceux qui veulent sous-traiter. De plus, Isuzu, étant une marque japonaise, n’est pas concernée par le démantèlement douanier. Donc, sauf changement de réglementation, nous aurons toujours intérêt à importer nos camions en CKD (NDLR : entièrement démontés) et les monter localement. Et, à moins que nous y soyons contraints, nous n’avons pas programmé l’acquisition de l’usine de montage d’Isuzu au Maroc.
A environ un an après le lancement de Chevrolet au Maroc, quel bilan en dressez-vous ? Prévoyez-vous d’élargir encore plus votre offre ?
Nous sommes plutôt satisfaits de clôturer 2004 à quelques 300 unités vendues. Cela nous conduit à conclure qu’au Maroc, Chevrolet a rencontré un accueil bien meilleur que ce que nous avions prévu. Aussi, nous allons prochainement élargir notre offre par des nouveautés présentées actuellement au Mondial de Paris.
Et avec l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA, n’est-il pas intéressant pour vous de proposer une ou d’autres marques du groupe General Motors, telles que Cadillac ou Hummer ?
D’abord, on estime que les cartes que nous détenons aujourd’hui au Maroc présentent déjà un potentiel de développement intéressant. Dans la mesure où General Motors est prêt à mettre ses produits à la disposition du Maroc, nous serons les premiers candidats pour la représentation et la distribution. Cadillac par exemple a une gamme de modèles très intéressante qui est déjà commercialisée sur des marchés européens. Nous pensons à Cadillac car c’est une marque bien positionnée dans le haut de gamme, qui est un segment dans lequel nous ne sommes pas présents au Maroc. Cadillac est le label qui compléterait (par le haut) la gamme de CFAO Motors Maroc et il n’est pas exclu qu’on l’introduise ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *