Chery au Maroc : soleil levant à l’horizon

Chery au Maroc : soleil levant à l’horizon

Ce mois-ci, un nouveau visage fait son apparition dans le paysage automobile marocain. Un visage aux yeux bridés, puisqu’il s’agit de la marque chinoise Chery. Une conférence de presse s’est tenue hier à Casablanca, annonçant ainsi le démarrage commercial effectif de ce label au Maroc. Chery, c’est cette marque qui est devenue prospère et notoire grâce au succès de sa citadine QQ (prononcez «quiou-quiou»). Un constructeur ayant tellement le vent en poupe, qu’il est devenu le mois dernier la première marque automobile chinoise en volume de ventes enregistrées localement (lire encadré). C’est dire combien cette marque a du potentiel et peut ainsi envisager un bel avenir dans les années qui viennent.
Cela, les importateurs automobile marocains l’ont plus que compris, ils l’ont flairé ! C’est ce qui explique l’ébullition qui a prévalu autour de l’attribution de la «carte» Chery à un représentant exclusif au Maroc. Celle-ci (la carte) a finalement été décrochée par le groupe Univers Motors, qui commercialise notamment les produits de Honda Motor Co (véhicules particuliers, motos, quads et hors-bords) ainsi que les marques espagnoles Seat et Santana à travers sa filiale Bavaria Motors. Et c’est cette dernière entité qui aura la charge de commercialiser la gamme Chery et d’en assurer le service après-vente et la disponibilité de la pièce de rechange. Quant au réseau, il couvrira dans un premier temps quatre villes seulement : Casablanca, Rabat, Agadir et Tétouan.
En revanche, la gamme importée de Chery comprend d’emblée cinq modèles, tous strictement animés de motorisations essence. Et «à chacun sa Chery !» comme le dit si bien Bavaria Motors dans son dossier de presse. Assurant le ticket d’entrée de la marque, la QQ est disponible en deux moteurs : un trois cylindres de 800 cm3 (52 chevaux) et un quatre cylindres de 1.1 litre (68 ch). A n’en pas douter, la QQ – qui est en fait une cousine de (feue) la Daewoo Matiz- constituera le gros des ventes de Chery au Maroc. Pour autant, le reste de la gamme est loin d’être peu attractif. Vient ensuite l’A5 (à ne pas confondre avec le dernier coupé de chez Audi) : une compacte tricorps, motorisée par un 1.6 l de 120 ch et profitant d’un design extérieur plus actuel et même assez proche de certaines productions japonaises et américaines.
Mais chez Bavaria Motors, c’est avec un SUV (Sport Utility Vehicle) qu’on veut vraiment «bousculer» les berlines moyennes de la concurrence. Son nom : Tiggo. Son moteur: un bloc 2.0 l de 125 (d’origine Mitsubishi). Sauf qu’il ne sera disponible qu’en deux roues motrices. D’abord parce que la majorité des clients de 4×4 s’aventure rarement en dehors des sentiers battus. Ensuite pour adoucir son prix.
Du côté des berlines familiales, c’est le modèle Eastar qui pourrait jouer les trublions, même avec un 2.0 l de 125 ch comme unique offre mécanique. Son principal atout : une ligne extérieure élégante et assez statutaire pour se faire des adeptes.
Enfin, avec son habitacle spacieux (sept places) et son moteur 2.4 l (130 ch) associé à une boîte automatique, le V5 est un monospace suffisamment armé pour séduire les pères de familles nombreuses.
Point commun entre tous ces modèles : une garantie de 2 ans, des tarifs 10 à 20 % inférieurs par rapport à la concurrence et un niveau d’équipement plutôt élevé. Ainsi, à l’exception de la QQ – qui offre pourtant (de série) : la climatisation, la direction assistée et des antibrouillards-, tous les modèles importés de Chery reçoivent une sellerie cuir et un toit ouvrant ! Deux équipements de confort auxquels s’ajoutent d’autres fonctionnalités. A titre d’exemple, la QQ 1.1 l dispose notamment de l’ABS, du double airbag, de 5 jantes alu et des réglages électriques pour les quatre vitres et les rétroviseurs extérieurs.
Une abondance d’équipement qui ne devrait pas laisser de marbre une bonne part de la clientèle marocaine.
Et justement, à la question de savoir combien de Chery Bavaria Motors ambitionne d’écouler sur le marché marocain en 2007 et sur une année pleine (?), ses dirigeants n’ont divulgué aucun chiffre. Interpellé par ALM à ce propos, l’un des hauts responsables s’est limité à dire : «nous sommes très optimistes».
D’accord, mais reste le préjugé encore peu réjouissant dont se fait le client marocain face aux véhicules provenant de l’Empire du Milieu. Un obstacle psychologique théoriquement surmontable. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à voir la croissance des exportations des véhicules «made in China» ou encore les chiffres enregistrés par la QQ sur d’autres marchés. En Algérie par exemple, la citadine de Chery est numéro 1 des ventes de voitures de tourisme !

Chery, leader des constructeurs chinois
En mars dernier, les médias officiels de l’Empire du Milieu étaient fiers d’annoncer que «Chery Automobile est devenu le premier constructeur automobile chinois, depuis 20 ans, à enregistrer des ventes mensuelles supérieures à celles de ses concurrents sino-étrangers». En effet, le premier fabricant automobile privé de Chine (Chery) a vendu 44.568 véhicules en mars 2007. C’est là un volume supérieur à celui de Shanghai GM, la coentreprise de General Motors (40.071 unités) et même plus que les ventes réalisées par les deux joint-ventures de Volkswagen en Chine : Shanghai VW (38.627 unités) et FAW-VW (37.016 véhicules livrés). Quant aux exportations de Chery, elles ont déjà atteint 30.000 véhicules au cours du premier trimestre de cette année, alors qu’elles avaient totalisé 50.000 unités en 2006. Chery c’est aussi une firme plus que jamais bien armée sur le plan industriel. De 189.000 unités en 2005, son volume annuel a bondi à 305.200 unités en 2006, tandis que sa capacité industrielle est désormais de l’ordre de 350.000 voitures par an. De même, Chery annonce fièrement sa capacité de pouvoir produire 400.000 moteurs par an. D’ailleurs, la société a signé en 2006 un contrat portant sur la fourniture à Fiat de 100.000 moteurs par an sur 5 ans. Enfin, autre grand fait marquant et record tout aussi flatteur, Chery a produit récemment son 800.000ème véhicule, un seuil de production jamais atteint dans le pays. Edifiant et très prometteur !

Toute la gamme, tous les prix
QQ 0.8 l ess (5 CV) …………………………………..……………76.000 DH
QQ 1.1 l ess (6 CV) ……… ………………………..……………. 92.000 DH
A5 1.6 l ess (9 CV) ……………………………………..………159.000 DH
Tiggo 2.0 l ess 4×2 (11 CV) ………………………………………185.000 DH
Easter 2.0 l ess (11 CV) …………………………………..……..210.000 DH
V5 2.4 l ess BVA 7 pl (14 CV) ………………………………….. 259.000 DH

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *