Christian Mardrus: «Le Maroc serait le premier pays africain à recevoir la Nissan Micra»

Christian Mardrus: «Le Maroc serait le premier pays africain à recevoir la Nissan Micra»

Entretien avec Christian Mardrus, vice-président senior de Nissan et président de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde

ALM : La nouvelle Nissan Micra fête son retour. Comment ce come-back s’est-il produit ?

Christian Mardrus : La Micra est un modèle très important pour Nissan et cela depuis de nombreuses années. Nous lançons aujourd’hui une nouvelle génération de Micra qui ne manque pas de nouveautés. Je pense que ce nouveau modèle va positionner la marque Nissan à un niveau encore plus supérieur de celui que nous avons rencontré jusqu’à présent eu égard à son style, ses équipements extérieurs et toute la technologie cachée dans ce bijou. Ce nouveau modèle représente donc un condensé d’innovations.

Le lancement mondial de la Nissan Micra cinquième génération est un tournant majeur pour Nissan et par là pour l’Europe et pour les pays d’Afrique du nord.

Qu’en est-il donc de son introduction sur le marché africain en général et marocain en particulier?

Le Maroc devrait être l’un des premiers pays à l’avoir. La production débutera en décembre avec une priorité pour les pays d’Europe. Mais dans nos perspectives, nous pensons lancer cette Micra au Maroc au premier semestre 2017 et je pense qu’il sera le premier pays africain à l’avoir.

De quoi la nouvelle Micra peut-elle se targuer par rapport à ses concurrents directs surtout dans un marché très compétitif ?

En effet, le segment B est un segment très compétitif. Mais notre véhicule parle de lui-même et n’a pas besoin de lettre de recommandations (rires).

Quand on voit la concurrence qui produit, soit dit en passant, de très jolis véhicules à commencer par nos cousins de Renault, je pense que la nouvelle Micra se situe parfaitement dans le segment B lequel est un segment cœur pour des marques généralistes. Je reste extrêmement optimiste quant au succès qui attend ce nouveau-né.

Préparera-t-elle le terrain pour la conduite autonome ?

Comme vous le savez, la conduite automatique ne se fait pas du jour au lendemain.

Cela nécessite le passage par plusieurs étapes en raison de la sophistication de nombreuses technologies. En revanche, la Micra, telle qu’elle est présentée aujourd’hui, peut être perçue comme une première étape menant à la conduite autonome.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *