Chrysler vendu à 5,5 Md d’euros

Daimler gardera 19,9% du capital de Chrysler. Selon les termes de cet accord, Chrysler conservera des obligations en matière de financement de ses retraites et de son système de santé. Cette annonce fait grimper le titre DaimlerChrysler de 5,46% à 63,92 euros à la Bourse de Francfort.
Le constructeur devrait apporter des précisions sur cette opération lors d’une conférence de presse prévue à Francfort.
Chrysler, mis en vente en février, a perdu près de 1,5 milliard de dollars en 2006.
Le fonds Blackstone et l’équipementier automobile canadien Magna International figuraient parmi les autres repreneurs potentiels du constructeur américain.
La vente de Chrysler met fin à neuf années de fusion entre l’américain, connu notamment pour ses marques Jeep et Dodge, et le groupe allemand, présent essentiellement dans le haut de gamme avec sa division Mercedes, dans un contexte de restructuration de l’industrie automobile aux Etats-Unis. Les fonds de capital-investissement sont déjà très actifs dans la recapitalisation du secteur des équipementiers automobiles, qui traverse lui aussi de grandes difficultés, mais il s’agirait du premier rachat par un de ces fonds d’un grand constructeur.
Le prix de vente de Chrysler est très nettement inférieur aux 36 milliards de dollars acquittés par Daimler-Benz en 1998 pour la reprise de Chrysler.
 Deux quotidiens ont rapporté dimanche que Tom LaSorda devrait rester le patron de Chrysler alors que l’ancien directeur opérationnel de Chrysler et actuel conseiller de Cerberus, Wolfgang Bernhard, n’aurait pas de rôle exécutif mais pourrait disposer d’un siège au conseil d’administration du constructeur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *