Citroën C3 : Entrez dans la lumière

Citroën C3 : Entrez dans la lumière

10% de parts de marché du segment B (citadines) en Europe d’ici 2012. Tel est l’objectif que l’on se fixe chez Citroën à l’heure où la nouvelle C3 s’apprête à démarrer sa carrière commerciale. Un modèle qui va succéder à un autre qui, lui, a déjà dépassé les 2 millions de ventes mondiales depuis son lancement en 2002. C’est donc un best-seller et un pilier de la gamme aux chevrons qu’il a fallu renouveler avec beaucoup d’attention. À ce titre, Citroën annonce que sa dernière-née a été entièrement développée par l’outil numérique, histoire de gagner du temps, mais aussi d’atteindre un «niveau de qualité de rupture». Pour autant, la nouvelle C3 conserve le profil rondouillard de sa devancière tout en arborant des atours plus stylés et un regard inédit. Ce dernier découle d’une série d’éléments, dont de grands projecteurs, ainsi qu’un bouclier creusé sur les côtés, flanqué d’une large prise d’air et affichant les nouveaux chevrons. Le profil montre une ceinture de caisse qui décroche vers la partie arrière, laquelle se distingue par des feux en boomerang. Mais tout cela n’est presque rien face à la partie la plus originale de l’auto : son pare-brise dit «Zénith». Un gigantesque panneau vitré que le constructeur présente comme une prouesse technologique tout en insistant en avoir assuré l’aspect sécurité avec Saint-Gobain, l’équipementier qui l’a développé et produit. Dimensions toujours, la C3 deuxième du nom n’a pas –aveuglément– suivi l’exemple de ses rivales. Car, avec 3,94 m en longueur, soit 7 cm de plus que sa devancière, elle reste l’une des plus petites de la catégorie. Pourtant, ses côtes d’habitabilité ont réellement progressé avec par exemple un espace aux jambes accru de 8 cm à l’avant et 3 cm à l’arrière. Quant au coffre, il est le plus grand du segment avec son volume de 300 litres, soit plus que la Renault Clio (288 l) et la Ford Fiesta (281 l).
Comme pour le design extérieur, l’accent a été mis sur l’esthétisme pour ce qui est du traitement de l’habitacle. La planche de bord s’habille de plastiques plus valorisants et fait dans l’art déco contemporain, comme en attestent par exemple les compteurs enchevêtrés. Question équipement, la C3 monte en gamme, surtout dans sa version la plus chic, l’«Exclusive», soit celle de nos modèles d’essai. Cela va des 6 airbags au régulateur de vitesse en passant par la clim’ automatique, le radar de recul, l’autoradio avec caisson de basse dans le coffre ou encore, un parfumeur d’ambiance. Ce dernier équipement, bien que matériel, est bien moins perceptible que le bien-être et la luminosité qu’apportent le pare-brise Zénith et sa longueur exceptionnelle de 1,35 m.
Mécaniquement, la nouvelle C3 dispose d’une palette de 8 moteurs, moitié diesel, l’autre essence. Des blocs sobres et suffisants à l’image du 1.4 HDi de 90 chevaux (3,8 l/100 km en cycle mixte) qui constituera le cœur de gamme et que nous avons conduit dans les environs de Rome… L’occasion d’apprécier un joli toucher de route pour cette citadine et en particulier, la précision de sa direction. Bref, que d’arguments que la nouvelle C3 pourra faire valoir au Maroc, au cours du deuxième trimestre 2010, lorsqu’elle intègrera le réseau de Sopriam.

DNES en Italie Jalil Bennani

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *