Citroën C5 : L’étoile montante des deux chevrons

Citroën C5 : L’étoile montante des deux chevrons

Elle n’est peut-être pas encore la berline la plus vendue de son segment, mais elle a pris un bon départ cette année pour postuler à ce statut. «Elle», c’est la nouvelle Citroën C5. Un modèle que l’on voit de plus en plus circuler sur nos routes et dont les premiers chiffres confirment un réel engouement auprès de la clientèle marocaine.
En effet, et selon des chiffres communiqués par l’importateur de la marque aux chevrons, il s’est vendu plus de 100 unités (102 précisément) de la nouvelle C5 durant les deux premiers mois de 2009. Un volume qui place, au Maroc, cette Citroën sur la troisième marche du podium dans son segment, celui des berlines familiales (M2). Une catégorie dans laquelle il y a eu une redistribution de rôles et de parts de marché, durant 2008, comme en 2009. En effet, longtemps dominé par la Peugeot 407, ce segment a été marqué l’an dernier par la montée en puissance de la Volkswagen Passat, puis la percée spectaculaire de la nouvelle Honda Accord. Et, si l’allemande est actuellement leader du segment (149 unités vendues), suivie de près par la japonaise (132), tous les pronostics sont bons pour que la C5 joue encore plus les trouble-fêtes.
En fait, le véritable démarrage commercial de cette française ne s’est réellement amorcé qu’à partir de janvier 2009. Et pour cause, la nouvelle C5 qui a été introduite sur le marché national lors du dernier Auto-Expo (mai 2008), a eu droit à un lancement en pointillés. Victime de son succès sur les principaux marchés européens (la France, mais aussi l’Allemagne et l’Espagne), la familiale aux chevrons a été importée au compte-gouttes durant le second semestre 2008.
Plus maintenant, comme en atteste le dynamisme commercial de Citroën Maroc, appuyé par une large campagne publicitaire et principalement de l’affichage urbain. Un visuel classique, mais assez frappant puisqu’il met l’accent sur l’élégance statutaire de cette française et son raffinement à l’état statique. Une sorte de «force tranquille»…
Au-delà de sa plastique, un tantinet germanique, mais 100% Citroën, la C5 surfe sur la vague du succès grâce à d’autres et diverses raisons. Outre la qualité de ses matériaux et de sa construction, elle dispose d’un contenu technologique qui en fait l’une des plus sophistiquées de sa catégorie. Selon les versions, elle peut être dotée d’un détecteur de crevaison, de phares bi-xénon à éclairage directionnel, d’un système d’aide au stationnement intelligent (qui mesure la place disponible) et même de l’option «sièges avant massant» !
Disponible en essence (1.8 litre de 127 chevaux et 2.0 l de 143 ch) et en diesel (2.0 l HDi de 138 ch), l’auto existe en 4 niveaux d’équipement («Attraction», «Dynamique», «Confort» et «Exclusive») dans une grille tarifaire allant de 257.000 à 385.000 DH (TTC). De quoi trouver chaussure à son pied. N’est-ce pas Messieurs les jeunes managers ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *