Citroën DS3 Racing : chevrons chics, version «Orange mécanique»

Citroën DS3 Racing : chevrons chics, version «Orange mécanique»

Baptisée DS3 Racing, cette petite boule de nerfs entend capitaliser sur l’image de la marque aux chevrons dans l’univers du Rallye. Au menu, du carbone, quelques éléments sportifs (diffuseur d’air, jantes de 18’’…) et des habillages orange à l’extérieur comme à l’intérieur. Mais c’est sous le capot qu’il faut aller chercher la pièce maîtresse de cette DS3 : son moteur 1,6 litre THP de 200 ch devrait combler les happy-few qui en auront le plaisir de conduite. Car cette Citroën ne sera produite qu’en série limitée à 1.000 exemplaires numérotés. Attendue pour le second semestre 2010, la DS3 Racing trouvera sur son chemin des petites survitaminées comme l’Alfa Romeo MiTo GTA (200 ch ou plus) et une éventuelle Audi S1, elles-mêmes cherchant à rivaliser avec la Mini Cooper S. Tout un sous-segment naissant…

Volkswagen Touareg : la mouture qui prendra la relève
Huit ans de carrière et plus de 450.000 unités vendues dans le monde. La première génération du Touareg est donc un joli succès pour Volkswagen qui a dévoilé son futur remplaçant. Plus musclé, ce dernier est toujours aussi conservateur en terme de style. Il adopte la calandre d’une Golf (VI), tandis que ses phares évoquent la nouvelle Polo. Il est donc plus «actuel» et aussi plus en phase avec son temps. D’abord parce qu’il évolue vers la tendance plus civilisée des crossovers. En effet, le nouveau Touareg s’étend à 4,8 mètres, mais perd 2 cm en hauteur à 1,71 m. Ensuite et surtout parce qu’il a été conçu pour être plus sobre en carburant. Et pour cause, il est plus léger de 200 kg, animé par de nouveaux blocs dotés du système «Start & stop» et accouplé à une boîte à huit rapports ! Une fibre écologique qui sera encore plus poussée avec l’arrivée, dans quelques mois, d’une version hybride. Question prix et date de lancement, rien n’a encore été précisé.

Audi A1 : Quatre anneaux dans moins de 4 mètres
Après Alfa Romeo (MiTo) et Citroën (DS3), c’est au tour de Audi de présenter son arme avec laquelle elle lorgne la Mini de BMW. Il s’agit de la A1 dont la version définitive est finalement restée proche du concept Metroproject présenté en 2007. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la plus mini de toutes les Audi déborde de sportivité et d’originalité en si peu de tôle. En effet, dans une carrosserie (à 3 portes) inférieure à 4 mètres de long (3,95 m précisément), l’A1 dégage une certaine personnalité. Merci aux arches de pavillon en aluminium ou encore aux blocs de phares à technologie LED. Reposant sur la plate-forme de la nouvelle VW Polo, l’A1 en reprend également la palette de motorisations, lesquelles peuvent être couplées à la boîte automatique S-Tronic à 7 rapports. Enfin, l’équipement de cette micro-bourgeoise devrait satisfaire une clientèle assez exigeante en offrant, entre autres, un système audio Bose et le module de contrôle MMI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *