Comment Suzuki fera bientôt de plus gros volumes

Comment Suzuki fera bientôt de plus gros volumes

Suzuki Motor Corporation, petite firme japonaise plus connue et principalement courtisée pour sa gamme de 4×4 compacts. Voilà une image qu’il faudra bientôt jeter aux oubliettes ou tout au moins revoir autrement. Ce constructeur (qui produit aussi des motos et des utilitaires légers) va en effet opérer un recentrage total de son activité automobile, annoncé comme un plan stratégique ambitieux. Une stratégie commerciale élaborée pour une croissance à long terme, mais axée sur une imminente offensive «produit» à l’échelon mondial.
Imminente, car les nouveautés, concepts et autres projets fusent actuellement chez Suzuki. A commencer par la Splash, dont le lancement européen est prévu pour le printemps 2008 et qui dispose de tous les ingrédients pour briller dans le segment des micro-citadines. Et lorsqu’on sait que cette nouveauté sera également produite (pour les marchés européens) en Hongrie, on peut alors s’attendre à des tarifs des plus compétitifs. Mais encore ? Suzuki va bientôt démarrer la production de deux autres modèles grandement stratégiques, voire cruciaux pour son avenir : une citadine 5 portes et une compacte à carrosserie tricorps. La première, préfigurée par le concept-car «A-Star» dont la présentation se fera au Salon de New Delhi (du 11 au 17 janvier 2008), sera destinée aux marchés du Vieux Continent où elle débarquera dès la fin 2008. Elle a d’ailleurs été développée selon les goûts de la clientèle européenne, à l’image de ce qu’a fait Toyota avec l’Auris et Kia avec la Cee’d. La seconde, elle, n’est autre que la déclinaison quatre portes de la Swift, qui sera bientôt révélée et lancée pour faire ainsi le bonheur des «suzukistes» dans les pays émergeants. Point commun entre ces deux futures Suzuki : elles seront produites en Inde, dans les usines de «Maruti Suzuki India», filiale à 54,2% du constructeur japonais dont on parle. Et avec un aussi faible taux de motorisation (7 millions de voitures pour 1,1 milliard d’habitants), l’Inde reste l’un des marchés les plus potentiels de la planète.
C’est aussi un pays où la clientèle est à la fois pauvre et friande de voitures simples, alors que la main d’œuvre est d’un coût précieux. De ce fait, Suzuki se permettra de rêver à conquérir ce marché, tout en y fabriquant des véhicules à bas coûts (de revient) à destination de l’Europe.
Chemin faisant, la marque aura peaufiné son haut de gamme initié par le spectaculaire prototype Kizashi, qui avait été présenté au dernier Salon de Francfort. Attendue pour 2010, la plus grande berline ayant pour logo un grand «S» pointu, s’annonce comme très aboutie. Elle aura un style «percutant», un intérieur luxueux et high-tech, ainsi qu’un comportement routier de premier ordre servi par une transmission intégrale.  En somme, c’est tout une nouvelle image qui se dessine pour Suzuki, tout comme de gros profits sont en perspective, en passant par des économies d’échelle opérées via quelques joint-ventures, comme celle, faite avec General Motor pour développer et produire la Splash, clone de l’Opel Agila.
Reste à voir comment les différents revendeurs se comporteront à travers le monde. La question sera surtout de voir et de savoir s’ils seront capables de suivre le rythme de sa dynamique. Les responsables de Suzuki Maroc doivent sûrement savoir que cela se prépare dès aujourd’hui.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *