Conseils pour acheter un cabriolet d’occasion

Conseils pour acheter un cabriolet d’occasion

Comme tous les ans, l’été revient et avec lui l’envie de virevolter à l’air libre vous reprend. Des beaux jours auxquels il est difficile de rester insensible, tout comme la tentation de posséder une voiture découvrable.
Pour les petites bourses, une seule solution : l’occasion. Sauf que si l’achat d’un véhicule neuf suppose la prise en compte de beaucoup de paramètres (utilisation, look, consommation…), celui d’une «occase» implique encore plus de réflexion, voire de la vigilance, surtout s’il s’agit d’un cabriolet.
Une fois celui-ci trouvé, commencez d’abord par l’essayer. Car, même s’il répond à toutes vos exigences, le passer à l’épreuve dynamique permettra d’en découvrir une éventuelle carence, chaque voiture ayant ses spécificités et sa propre histoire. Lors de cette première prise de contact, les portes doivent se refermer aisément, tandis que l’auto ne doit ni grincer exagérément, ni virer de sa trajectoire sur une ligne droite, une fois le volant lâché. Car, pour des voitures dépourvues de toit, la rigidité n’est pas un point fort. C’est aussi par ce qu’elles sont découvrables que ces voitures sont plus vulnérables à l’humidité et à la corrosion.
Vérifiez alors s’il n’y a pas de perforations au niveau du plancher, dans l’habitacle comme dans le coffre, et s’il y a ou pas des traces d’humidité ou de moisissure. Auparavant, vous aurez eu l’occasion d’inspecter scrupuleusement l’état de la capote et le bon fonctionnement de son mécanisme, manuel soit-il ou électrique. Par ailleurs, envisager l’achat d’un cabriolet suppose également la prise en compte de frais annexes. C’est le cas, par exemple, de la prime d’assurance contre le vol, qui, dans le cas présent, est plus élevée. En effet, l’on sait que la fragilité de leur capote les expose plus au vol. Côté entretien, il faut savoir qu’une capote en toile résiste moins bien aux caprices des ans et qu’elle aura besoin d’être changée entre la 5ème et la 10ème années. Prévoyez donc une somme oscillant entre 15.000 et 20.000 DH, soit le prix d’un hard-top (toit rigide séparé). Si vous voulez éviter toute tracasserie, faites-le expertiser par un professionnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *