Constructeurs : General Motors renoue avec les ventes aux Etats-Unis

Constructeurs : General Motors renoue avec les ventes aux Etats-Unis

Contrairement à la tendance générale, le constructeur automobile General Motors (GM) a accru ses ventes de voitures neuves aux Etats-Unis en septembre, sur un marché en baisse où les marques américaines continuent de perdre des parts de marché face aux asiatiques. General Motors a vu ses ventes augmenter de 3,8% à 337.640 unités, tirées par une hausse de de 6,8% des ventes de véhicules lourds (206.269), malgré une baisse de 0,6% des berlines (131.371). «Pour le 2ème mois consécutif, GM a bousculé les tendances du marché, grâce à des résultats solides dans les ventes au détail de véhicules lourds, de Cadillac CTS et de Chevrolet Cobalt», en hausse de respectivement 74% et 35%, a commenté le groupe.
Comme prévu par le groupe, les ventes aux compagnies de location ont été réduites de plus de 6%, alors que sa part de marché a augmenté dans les ventes aux particuliers. GM mise maintenant sur sa nouvelle Chevrolet Malibu, qui sort fin octobre.
La grève dans les usines du groupe pendant deux jours fin septembre a cependant nuits à la production en septembre, qui a baissé de 16% à 323.000 véhicules, soit 64.000 unités en moins. Sur l’ensemble du 3ème trimestre GM North America a produit 1,02 million de véhicules, en baisse de 30.000 unités.
Autre gagnant du mois, le japonais Honda a progressé de 13,8% en septembre. En revanche, Toyota a vu ses ventes américaines s’éroder de 0,6% à 213.043 unité, ce qui ne l’a pas empêché de conforter sa place de numéro deux. Sur un an, ses ventes restent dynamiques avec une hausse de 3,8%.
Nettement plus touché, le numéro trois Ford a enregistré une chute de ses ventes de 20,5%, à 189.863 unités, avec une baisse de 15% des ventes aux particuliers et de 62% des ventes aux compagnies de location. Les ventes de berlines se sont effondrées de 38,9% à 56.267 unités et celles de véhicules lourds ont reculé de 9%. Sur les 9 premiers mois de 2007, les ventes de Ford aux Etats-Unis ont baissé de 13,3%. De son côté, Chrysler a enregistré une baisse de 5% de ses ventes en septembre, à 159.799 unités, essentiellement à cause de la diminution programmée de 20% des ventes aux loueurs, alors que les ventes aux particuliers ont augmenté. Les constructeurs ont été handicapés par un marché américain qui a reculé globalement de 2,2% en septembre, selon les calculs du cabinet Autodata, affecté notamment par la crise du marché du crédit. Les marques américaines ont à nouveau perdu du terrain aux Etats-Unis : leur part de marché est tombée à 50,8% contre 53,4% un an plus tôt, alors que les marques asiatiques ont grimpé à 42,1% contre 39,9% et les européennes à 7,1% contre 6,7%, selon Autodata.
«Nous devons gérer le marché du logement, les prix de l’énergie et des consommateurs inquiètent, et peut-être devrons nous gérer des ralentissements du marché de l’emploi», a commenté GM. Les résultats de GM ont dopé son titre en Bourse, qui a pris 2,77% à 37,05 dollars, tandis que ceux de Ford, anticipés par les analystes, n’ont pas empêché une hausse de 4,13% du titre à 8,57 dollars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *