Dacia Logan, l’automobile la plus vendue au Maroc

Dacia Logan, l’automobile la plus vendue au Maroc

C’était assez prévisible il y a un an, mais c’est finalement devenue une réalité : la Logan s’est adjugée le statut de véhicule le plus diffusé au Royaume durant l’année 2006.
Plus précisément, ce sont exactement 12.735 Logan qui ont été livrées par le réseau marocain de Dacia, soit un volume assez conforme avec les prévisions du groupe Renault qui tablait sur 13.000 à 15.000 unités par an.
Certes, la Logan a, elle aussi, profité de l’Auto-Expo et de la période post-Salon… Mais il n’en demeure pas moins que cette voiture a su trouver son public très rapidement, puisqu’elle  n’est âgée que d’un an. Car, bien que lancée au Maroc en juillet 2005, la Logan n’a véritablement décollé sur le plan commercial qu’à partir de janvier 2006, date de sa disponibilité en version 1.5 dCi, c’est-à-dire en Diesel. Pour preuve, ces versions mêmes Diesel représentent trois quarts des ventes de Logan au Maroc.
Ce type de motorisation, malgré le fait qu’il n’accepte que du gazole à très faible taux de soufre (350 ppm), n’aura finalement pas freiné les ventes de ce modèle dans l’esprit du client moyen. Et cela, contrairement à ce qu’on pouvait croire suite à un léger fléchissement des ventes durant les mois d’août et septembre derniers. Idem pour ce qui est du style, qui s’est avéré très acceptable aux yeux de la clientèle marocaine. Car pour Logan, au diable le charme ou la sensualité des lignes et du design !
La voiture mondiale de Dacia, et donc de Renault, a tout simplement brillé par son excellent rapport prix/prestations, dont une habitabilité et une consommation intéressantes. Le tout, servi et encouragé par une communication assez réussie et en tout cas très percutante à l’image de la dernière campagne en date. Celle-ci, sous le slogan «Voyez grand, payez petit», rappelle aussi et clairement que la Logan est accessible à partir de «370 DH/mois». Lorsqu’on voit le prix d’accès actuel de la Logan, il apparaît identique à celui qu’affichait la première génération de la Fiat Uno CKD. Mais si l’on analyse un peu plus le contexte actuel, en prenant en compte l’évolution du Produit intérieur brut, du coût de la vie et de l’indice des prix et surtout le revenu du Marocain moyen… la Logan apparaît alors comme 15 à 20% moins chère que ladite Uno d’il y a dix ans. Bref, tout cela pour dire comment le best-seller du marché marocain s’est pourvu en tant que tel. Reste à signaler que cette voiture s’est aussi imposée à l’étranger, replaçant au passage le constructeur Dacia aux devants de la scène internationale. Car, de 22.868 unités en 2004, les ventes de la marque sont passées à près de 185.000 véhicules l’an dernier. Cela, avec en parallèle une forte dynamique des exportations à la fois de véhicules (Logan) et de collections CKD vers les usines de Russie, de Colombie, d’Iran, d’Inde et du Maroc. Des résultats qui, à n’en pas douter, devraient apporter du baume au cœur à un certain Louis Schweitzer, l’ancien président de Renault et père du projet portant code L90, alias Logan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *