DaimlerChrysler : Baisse du résultat de Mercedes

Le groupe a enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 1 milliard d’euros après une perte de 1,7 milliard d’euros un an plus tôt, a-t-il annoncé jeudi. Au niveau de l’exploitation, le bénéfice trimestriel ressort en petite hausse de 7 % sur un an à 1,3 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires sur la période a augmenté de 2 % à 34,9 milliards d’euros, a précisé le constructeur dans un communiqué. La mauvaise nouvelle est venue de l’ancienne vache à lait du groupe, Mercedes Car Group, qui a vu son bénéfice d’exploitation sur la période fondre de 62% à 304 millions d’euros et ses ventes baisser de 4%. Ces performances décevantes s’expliquent par le coûteux renouvellement de la gamme Mercedes, actuellement talonnée voire dépassée par sa rivale BMW, par des problèmes de qualité sur certains modèles ainsi que par l’effet négatif du dollar faible, a expliqué DaimlerChrysler. Par ailleurs, le directeur financier de DaimlerChrysler, Manfred Gentz, a annoncé que le constructeur s’interrogeait sur l’avenir de sa filiale déficitaire Smart, dont les pertes ont lourdement pesé sur les comptes du troisième trimestre.
L’ex-filiale américaine à problèmes, Chrysler, a par contre confirmé son redressement après un sévère plan de restructuration ayant abouti à la suppression de 26.000 emplois, enregistrant un bond de 47,6 % de son bénéfice d’exploitation au troisième trimestre, à 217 millions d’euros malgré une baisse de 5 % des ventes. La division véhicules utilitaires a été plombée par une charge de 405 millions d’euros dans ses comptes, suite à des rappels massifs de véhicules de la filiale japonaise de poids lourds et bus Mitsubishi Fuso.
Le bénéfice d’exploitation au troisième trimestre a baissé de 20 % à 159 M d’euros. Malgré la mauvaise passe traversée par Mercedes, «DaimlerChrysler continue à tabler sur une hausse significative du bénéfice d’exploitation annuel par rapport à celui enregistré en 2003», soit 5,1 milliards d’euros hors coûts de restructuration de la filiale Chrysler et hors gains exceptionnels, suite à la vente du motoriste MTU. Sans rassurer malgré tout les investisseurs: à 10h35 GMT à la Bourse de Francfort, l’action perdait 0,61% à 32,55 euros, sur un indice vedette Dax dans le vert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *