Dakar 2006 : 2.500 km sur le sol marocain

Dakar 2006 : 2.500 km sur le sol marocain

Le parcours officiel de la 28ème édition du Rallye Dakar vient d’être dévoilé. Il s’agit d’un tracé de 9.043 km (dont 5.000 km en spéciale) pour lequel les concurrents s’élanceront le 31 décembre prochain à partir de Lisbonne (et non plus Paris) pour arriver le 15 janvier 2006 à Dakar. C’est la première fois que cette épreuve débute du Portugal, et selon un communiqué du comité d’organisation, le rallye affiche complet en termes de candidatures. En effet, ce sont 508 équipages en course et plus précisément 240 motos, 188 voitures et 80 camions qui s’ajoutent aux 240 véhicules d’assistance pour faire le Dakar 2006.
Après deux spéciales sur le sol européen, durant lesquelles les concurrents seront chronométrés sur près de 200 kilomètres, la caravane du rallye débarquera en Afrique où elle traversera le Maroc. Au total, 4×4, motos, camions et autres buggys vont parcourir 2.500 km environ sur le territoire national et ce à travers quatre étapes : Nador-Er-Rachidia (3ème étape), Er Rachidia-Ouarzazate (4ème étape), Ouarzazate-Tan Tan (5ème étape) puis de Tan Tan à Zouérat en Mauritanie (6ème étape). Après une journée de repos à Nouakchott, les participants rouleront ensuite au Mali, descendront jusqu’en Guinée, avant de finir au Sénégal, l’arrivée étant prévue, comme à l’accoutumée sur les bords du Lac Rose.
Selon le communiqué des organisateurs du Dakar 2006, «l’accent a été mis sur le retour à la navigation, principe fondateur de la discipline du rallye raid. Les fonctionnalités volontairement réduites du GPS obligeront les pilotes et copilotes à se diriger uniquement à l’aide des informations consignées dans le road-book. Par ailleurs, plusieurs dispositions réglementaires, comme la limitation de la vitesse (160 km/h) ou la réduction de l’autonomie pour les motos, ont été prises dans le souci d’optimiser les conditions de sécurité des pilotes et des populations». Il est clair que par ces mesures, les organisateurs espèrent bien amener les concurrents à ne pas trop s’aventurer en terme de vitesse et éviter ce qui s’est passé l’an dernier, à savoir le décès de cinq personnes.
A croire aussi qu’il fallait une date symbolique à de tristes éditions pour être plus prudent… Car il faut rappeler que cette édition 2006 coïncidera avec le 20ème anniversaire de la mort de Thierry Sabine, l’un des fondateurs du Rallye Paris-Dakar. Côté participants, l’édition 2006 du Dakar sera, à n’en pas douter, compétitive, avec une fois de plus pour favori le Team Mitsubishi et son pilote roi de l’épreuve, Stéphane Péterhansel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *