De Beyrouth au Maroc: Renault mobilisé contre l’insécurité routière

De Beyrouth au Maroc: Renault mobilisé contre l’insécurité routière

Renault fait de la sécurité routière un véritable sacerdoce ! Ainsi, le groupe au losange, dans le cadre de ses activités RSE et par le biais de la Fondation d’entreprise Renault, a lancé conjointement avec l’Université Saint-Joseph de Beyrouth une Chaire multidisciplinaire de management de la sécurité routière.

Il faut dire que l’université beyrouthine Saint-Joseph partage une histoire commune avec le constructeur français. En effet, Carlos Ghosn, président de Renault, est lui-même lauréat de l’université éponyme ! De plus, l’engagement RSE du groupe français n’est plus à prouver, notamment dans ses principaux territoires d’implantation.

D’où l’idée de la constitution de cette chaire de formation qui consiste en la mise en place entre Renault et l’université Saint-Joseph, d’un master dédié à la sécurité routière. Le choix d’un tel master n’est d’ailleurs guère anodin. Le taux de mortalité routière pour la région Méditerranée-Orientale est près de deux fois supérieur à celui en Europe, malgré un taux de motorisation pourtant quatre fois inférieur. D’où le développement de cette Chaire sur une zone s’étendant du Maghreb au Mashrek et qui accueille un centre de recherche  permanent, tout en proposant un diplôme de Master spécialisé en sécurité routière, trilingue et multidisciplinaire, d’une durée de 18 mois.

Fiche d’identité
L’Université St-Joseph de Beyrouth (USJ) existe depuis 136 années ! Elle regroupe dans la capitale libanaise pas moins de 5 campus, 12 facultés, 24 instituts et 29 centres et laboratoires de recherche. Elle compte plus de 12.000 étudiants et 2.000 professeurs. Des sciences de l’Ingénierie à la faculté de médecine en passant par les sciences Humaines sociales, l’USJ est un acteur académique majeur parmi les intervenants universitaires du Moyen-Orient et du monde arabe.

5 années après sa constitution, près de 150 personnes ont été formées pour devenir des experts de la sécurité routière dans leurs pays. Les administrations, entreprises ou organisations professionnelles de cette zone bénéficient ainsi de ce transfert de savoir-faire. Renault, déjà partenaire de la «Décennie d’action pour la sécurité routière», lancée par les Nations-Unis en mai 2011, apporte ainsi sa contribution à l’objectif de réduction de 50% du nombre de victimes sur les routes du monde d’ici 10 ans.

La sécurité routière enseignée à l’université
martin-claire-Fondation-renaultEntretien avec Claire Martin, directrice RSE et Fondation Renault

ALM : Que fait Renault à l’université Saint-Joseph à Beyrouth au Liban ?

Claire Martin : Avec l’université Saint-Joseph, nous avons monté ensemble ici à Beyrouth, un programme de formation qui est en fait un master intitulé «MANSER» (Management de la sécurité routière). L’idée est de former en 18 mois des jeunes étudiants ou des professionnels à être capables de prendre en charge la problématique de la sécurité routière de manière globale. Nous allons donc former des professionnels qui auront à la fois des connaissances par rapport aux problématiques d’ingénierie, d’infrastructures routières, de signalisation, mais également des connaissances d’ordre médical afin de pouvoir gérer toute la partie post-accidents, les secours aux victimes, etc.

Quels sont les points les plus importants de votre programme de formation ?

Ce programme de formation s’étale surtout sur les réglementations et leur application. Il faut savoir que pour qu’un pays progresse en termes de sécurité routière, il faudrait qu’un certain nombre de lois soient mises en place, avec une application et un suivi régulier de la part des autorités. Leur application doit être contrôlée et le cas échéant éventuellement sanctionnée. Enfin, le programme concerne aussi les méthodes de sensibilisation du public sur la sécurité routière, et qui concernent les jeunes et les moins jeunes. Des marocains commencent déjà à bénéficier des formations de ce master ici à Beyrouth, et ce n’est qu’un début.

Et en termes de RSE au Maroc ? Qu’est-ce qui est déployé par Renault ?

Au niveau de la RSE au Maroc, nous accomplissons un certain nombre de choses, notamment dans le cadre de la sécurité routière. Nous menons des programmes d’éducation notamment dans la région où se situe l’usine de Tanger. A Meloussa par exemple, nous avons déployé des programmes de soutien à des activités scolaires, notamment. Nous avons par exemple fourni des bus de ramassage scolaire afin que les enfants n’abandonnent pas l’école parce qu’ils habitent trop loin. C’est le genre d’actions que nous menons et nous avons envie de faire encore plus. Renault par exemple est entrain de réfléchir à la meilleure manière de prendre part à la COP 22 qui se tiendra bientôt à Marrakech.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *