Distribution à chaîne: Ce que vous gagnez et ce que vous perdez

Distribution à chaîne: Ce que vous gagnez et ce que vous perdez

Les nouveaux modèles sont de moins en moins proposés avec des courroies de distribution. Pourquoi donc ? Parce que tout simplement une chaîne de distribution suppose des coûts moindres d’entretien et des interventions moins nombreuses. Conscients de cet avantage, de plus en plus de clients sont devenus demandeurs de motorisations dotées de chaînes de distribution au lieu de courroies. Mais ce procédé mécanique ne possède-t-il vraiment que des avantages?

Des gains nombreux…

Une chaîne est supposée durer toute la vie de la voiture, ce qui représente un énorme avantage. Tout au plus, il vous faudra effectuer un contrôle lorsque votre véhicule atteindra les 200.000 km ou lorsque la chaîne commence à produire des sifflements. Quelques marques automobiles ne prévoient même aucun contrôle de celle-ci, tandis que d’autres préconisent de le faire tous les… 400.000 km ! De façon générale, une chaîne de distribution n’est pas déformable avec le temps et sous les effets de l’usure comme pourrait l’être une courroie de transmission. De par sa composition en métal, une chaîne résiste mieux aux changements de températures et aux différentes conditions atmosphériques.

…Mais des inconvénients tout de même !

Une chaîne de distribution reste un peu plus bruyante qu’une courroie et elle peut se faire entendre. En cas de problème, elle reste également plus chère à changer que ne le serait une courroie en cas de soucis. De même, le fait qu’il n’y ait pas d’entretien régulier à effectuer, peu de personnes se soucieront donc de la contrôler. Ce qui représente des risques indéniables de casse moteur irréversible en cas de souci. La différence entre la durée de vie d’une courroie et celle d’une chaîne a tendance à se réduire un peu. Aujourd’hui, certaines courroies de distribution ont une durée de vie accrue (plus de 200.000 km) et commencent même à rivaliser avec les chaînes de distribution. Enfin, il faut noter que la chaîne de distribution est plus lourde et plus résistante qu’une courroie, le moteur peine donc un peu plus pour entraîner l’automobile dans les premier tours, ce qui est de nature à générer une petite perte de puissance et donc une surconsommation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *