Elu 4×4 de l’Année 2008 : Le Jeep Wrangler rafle la couronne

Elu 4×4 de l’Année 2008 : Le Jeep Wrangler rafle la couronne

Comme toute récompense automobile majeure, le trophée de «4×4 de l’Année», est l’un des plus convoités par les constructeurs et en particulier ceux ayant une forte notoriété sur le marché des véhicules tout-terrain. C’est le cas de Nissan, Land Rover ou encore et surtout Jeep qui vient de décrocher cette couronne et ce, grâce à la nouvelle génération de son baroudeur, le Wrangler.
Ce dernier s’est en effet imposé face aux deux autres finalistes de cette élection à savoir, le Toyota Land Cruiser 200 et le Volkswagen Tiguan. Pour rappel, ce vote est organisé annuellement par le mensuel spécialisé «4×4 Magazine», lors duquel un jury constitué de six personnes doit statuer. Un jury dont on remarquera au passage le côté assez hétéroclite. Et pour cause, on y trouve un journaliste de la radio France Inter, un autre de la chaîne TV Direct 8, un essayeur de l’hebdomadaire spécialisé Auto Plus, un confrère du mensuel Action Auto Moto, puis un blogueur du site Caradisiac. Quant au support instigateur de cet événement, en l’occurrence 4×4 Magazine, il n’est pas représenté par un journaliste, mais plutôt par un lecteur de tiré au sort parmi les participants.
Et, après une série de tests effectués sur différentes surfaces et dans des contextes variés, tout ce petit monde a fini par statuer et plébisciter le Jeep Wrangler. Certes, sur les routes asphaltées, c’est le Tiguan qui a brillé, fort d’un comportement routier proche de celui d’une berline. Mais dès qu’il a fallu passer aux choses sérieuses et quitter le bitume, la balance a logiquement basculé au profit des deux autres 4×4 en lice.
Bluffés par les capacités off-road du Land Cruiser 200 et ses nombreux systèmes d’aides électroniques au franchissement, les membres du jury ont aussi apprécié son confort de roulement (mouvements de caisse contenus), son équipement haut de gamme et son moteur V8 de 286 chevaux. Pour autant, le poids élevé du Toyota LC200 (2,7 tonnes) et son gabarit imposant, l’ont pénalisé un peu sur le terrain et beaucoup dans le vote final, faisant qu’il finisse ainsi deuxième derrière le Jeep Wrangler. Ce dernier, esthétiquement néo-rétro, a été tout simplement brillant en franchissement et s’est montré à l’aise même sur les terrains les plus abîmés. Normal, car en plus de ses caractéristiques structurelles (poids contenu, porte-à-faux courts, garde au sol généreuse), ce tout-terrain offre la possibilité de passer manuellement en mode 4 roues motrices, de choisir une boîte courte ou encore, de déconnecter les barres stabilisatrices. Et au-delà de son tempérament de baroudeur, le Wrangler a également séduit par ses évolutions (disponibilité du Diesel, possibilité de démonter une partie du toit en dur ou monter une capote…).  Reste enfin à signaler que ce n’est pas la première fois qu’un 4×4 Jeep remporte ce prestigieux trophée, mais bien la 4ème fois dans l’histoire de la marque. En effet, les Jeep Cherokee Turbo Diesel, le Cherokee 4.0 Limited et le Grand Cherokee avaient été sacrés respectivement en 1986, 1989 et 1994. Quant à la prochaine édition du trophée du «4×4 de l’Année», elle s’annonce déjà très disputée. Et pour cause, le Ford Kuga, le X6 de BMW, l’Audi Q5 ou encore le Renault Koleos, figurent parmi les favoris. Le rendez-vous est donc donné pour le second trimestre 2009.

A lire aussi :

Le Jeep Wrangler élu 4×4 de l’année 2008

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *