Embrayage : Le sac signé, la montre de chez le joaillier… et le 4×4 !

Rien de nouveau comme diront certains, si ce n’est que ce sont les femmes qui songent de plus en plus à l’acquisition d’un véhicule de ce type et finissent par concrétiser leur rêve. Aujourd’hui, une femme branchée compte obligatoirement une demi-douzaine de sacs signés, possède une ou deux montres achetées chez un grand joaillier et roule dans un tout-terrain.
C’est simple : l’idéal automobile féminin c’est le 4×4 ! Un véhicule haut sur pattes, plutôt musclé et, si possible, arborant un logo prestigieux. Elles veulent toutes un Q5 ou un Q7, un Range Sport, un Touareg et pourquoi pas un FX35 d’Infiniti.
Dans les feux rouges et carrefours casablancais, les Rav4, Santa Fe, CR-V et autre Rexton sont plus que jamais plébiscités par la gent féminine.
Bien évidemment, la bonne question serait : «pourquoi l’achètent-elles ?». Mais la réponse est bien connue et elle est dense : distinction sociale, obsession (idiote) d’une image de réussite ou de branchitude, sensation de la conduite surélevée et surtout, sentiment de sécurité.
Commençons par le début. Beaucoup de petites voitures chics (Mini Cooper, Alfa MiTo, Volvo C30, BMW Série1…) distingueraient mieux la femme aisée et branchée, qu’elle soit active ou pas. Pas besoin d’autant de tôle et de hauteur pour être à la page. Certes, lorsqu’il y a bien des enfants dans le ménage, le 4×4 peut passer pour une alternative au monospace qui, lui, est un véritable véhicule familial. Mais il arrive aussi –et c’est le plus curieux– de voir des femmes acheter de gros 4×4, mais le plus souvent se déplacer toutes seules à bord !
Quant à la question de la sécurité, c’est une fausse idée reçue et un sentiment infondé. Faut-il le rappeler, un 4×4 tient mal la route dans les virages (du fait de son architecture haute), freine moins bien qu’une berline (à cause de son poids) et protége mal en cas de collision frontale.
Et puis à la pompe, c’est une autre histoire. Rares sont les modèles de ce segment qui consomment en moyenne moins de 10 l/100 km. Les femmes craquent aussi pour les qualités de ces baroudeurs. Or, elles ne franchiront avec que les trottoirs des quartiers chics. Mesdames, sans vouloir vous offenser ni vous donner de leçon, le 4×4 c’est tout, sauf ce à quoi vous pensez. Réfléchissez bien avant d’en faire une mauvaise expérience.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *