Embrayage : L’ESP  obligatoire  : Un grand pas pour l’humanité

Voilà une bonne nouvelle pour le futur bien-être sécuritaire des automobilistes. L’EuroNCAP, cet organisme européen –indépendant– chargé de tester la sécurité des voitures neuves a (enfin) revu toute sa procédure de notation. Qu’y a-t-il de nouveau ? Tout et rien à la fois. Le nombre d’étoiles attribuables ? Toujours 5. Les crash-tests ? Les mêmes. Et alors ? En fait, deux nouveaux critères se dégageant de ce réaménagement. D’une part, l’EuroNCAP tiendra désormais compte des dispositifs électroniques de sécurité embarqués, tels que le système anti-endormissement, le radar anti-collision, le freinage automatique… ou encore –et c’est le dispositif le plus courant– : le contrôle de la stabilité ou de la trajectoire (ESP ou ESC). D’autre part et surtout, ce dernier sera en quelque sorte, une condition sine qua non pour l’attribution de la cinquième étoile. Et globalement, l’attribution des étoiles dépendra des scores obtenus dans quatre domaines de sécurité : la protection des adultes, la protection des enfants, la protection des piétons et la présence d’équipements de sécurité active. Maintenant, pourquoi cette nouvelle doit être considérée comme bonne ? Parce que les constructeurs automobile vont tout simplement devoir s’exécuter. Faut-il le rappeler, les notes régulièrement délivrées par l’EuroNCAP sont souvent mises en avant par les constructeurs pour vanter la sécurité de leurs modèles. Les 5 étoiles décrochées ont même été toujours considérées comme un argument déterminant dans la pratique commerciale. Par ailleurs, des voitures comme les Volvo, dont certaines regorgent de sophistications sécuritaires tels que le City-Safety (ralentisseur automatique en ville), le BLIS (système d’informations sur l’angle mort) ou encore, l’avertisseur de collision avec freinage automatique (apparu sur le XC90) se retrouvent avec une longueur d’avance par rapport au reste. «Elles l’ont toujours été», diront les suédois. Certes, mais là c’est d’une reconnaissance officielle qu’il est question. Bref, après avoir œuvré à généraliser le double airbag et l’ABS pour tous les véhicules neufs vendus dans les marchés de l’UE, l’EuroNCAP, sous l’égide et l’impulsion de la FIA (la Fédération internationale de l’automobile), fait un nouveau pas pour l’amélioration de la sécurité des gens. Finalement, heureusement que de tels organismes existent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *