Embrayage : vive les monospaces !

Plus que 3 jours avant que le rideau se lève sur l’événement automobile majeur de cette année : l’Auto Expo. En effet, l’exhibition casablancaise ouvrira au public la veille du week-end prochain, avec à la clé une flopée de nouveaux modèles. Mais chut ! nous ne vous en dirons pas plus, sans quoi l’effet de surprise volera en éclat et le Salon pourrait perdre un peu de son charme de véritable foire de nouveautés. Ce que nous pourrons vous dire uniquement, c’est vous donner une idée sur la tendance actuelle en matière de catégorie de véhicules. Et là, il n’y a pas de doute : l’heure est à la voiture familiale, celle dont le look autant que l’architecture intérieure privilégie volume de chargement et transport des occupants.
Qu’ils soient compacts, grands, ou une variante d’une berline sous forme de break ou « breakospace», si l’on ose dire, les monospaces ont la cote ! Non pas que l’automobile dont sa définition la plus classique de berline soit en péril de disparition, mais il s’agit seulement d’une prise de conscience de la part des constructeurs pour tout l’engouement des automobilistes pour ce type de véhicule.
En d’autres termes, l’ère de l’automobile familiale a bel et bien commencé chez nous, et les break et les monospaces connaissent un succès grandissant. Leur marché au Maroc est en pleine mutation, et est probablement en train de vivre ce qu’a connu l’explosion des 4×4, il y a quelques temps. Reste maintenant à voir (et à savoir) si la demande va suivre de manière significative cette vague de monospace que l’Auto-Expo va amplifier par une flopée de nouveautés en la matière ? Une question que tous les responsables marketing desdits importateurs se sont posée bien avant d’envisager la commercialisation de leurs modèles correspondant à ce type de véhicules. Il faut aussi rappeler que ce segment a été défrichés, il y a quelques années par le Renault Scénic et le Citroën Picasso, sans parler du succès écrasant des ludospaces (Kangoo, Partner, Berlingo), même s’il ne s’agit là que d’une catégorie voisine. Il faut reconnaître surtout que les deux monospaces français en question ont réussi à séduire la clientèle marocaine, pourtant réputée pour être conservatrice et frileuses aux concepts avant-gardistes, ou même nouveaux. L’échec du break, au cours de la dernière décennie, est là pour l’attester…
Ceci étant, et pour revenir et tenter de répondre à l’interrogation posée plus haut, nous dirons qu’il n’y a pas de raison que les monospaces ne réussissent pas leur pari, à savoir un véritable décollage sur notre marché. Leurs habitacles spacieux et modulables sont, sans jeu de mots, un atout de taille pour convaincre les pères de familles… perspicaces et animés de bon sens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *