En marge de la COP22: Marrakech abrite la 1ère course de Formule E en Afrique

En marge de la COP22: Marrakech abrite la 1ère course  de Formule E en Afrique

La préservation de l’environnement pousse les différents acteurs à mettre la main dans la main et apporter chacun sa pierre à l’édifice. Les organisateurs du Championnat FIA de Formule E ont ainsi annoncé lundi que la première série de courses entièrement électrique du monde sera un partenaire officiel de la COP22 pour l’ePrix inaugural de Marrakech, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Rappelons que la 22ème session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. Le sommet prendra le relais de la COP21 durant laquelle des avancées historiques avaient été faites à Paris l’an dernier.

Sous tutelle du ministère de la jeunesse et des sports, l’évènement sportif d’ouverture de la COP22 – le 2016 FIA Formula E Marrakech ePrix, qui aura lieu le 12 novembre, représentera la première visite de la Formule E sur le continent africain et reflète la demande croissante pour des solutions d’e-mobilité à travers le monde.

Un documentaire spécial revenant en détail sur la façon dont la Formule E a réussi son incroyable exploit de livrer la Spark-Renault SRT_01E sur une calotte glacière en Islande pour attirer l’attention sur les changements climatiques, sera présenté pour la première fois le 13 novembre à la COP22.

Alejandro Agag, PDG de la Formule E, a déclaré : «Nous sommes ravis de faire la course à Marrakech ; c’est la première fois que la Formule E effectue une course sur le continent africain, ce qui montre que nous avons évolué en un Championnat véritablement mondial. L’évènement est encore plus significatif car nous sommes ici en tant qu’un des partenaires officiels de la COP22. La Formule E comprend parfaitement les défis et les risques que présentent les changements climatiques, et faire partie du plus important forum pour régler ce problème est un grand honneur».

Même son de cloche de Said Mouline, PDG de l’Agence nationale marocaine pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et qui a déclaré : «L’ePrix de Formule E de Marrakech le 12 novembre 2016 est un événement officiellement labélisé COP22 et sera une occasion parfaite pour démontrer que la mobilité électrique a atteint un niveau de maturité excellent et que son développement dépend de politiques établies d’États-nations. La mobilité électrique arrive maintenant aussi en Afrique où les opportunités sont importantes».

Les pilotes de Formule E s’affronteront autour du Circuit international automobile Moulay El Hassan, sous réserve d’homologation du circuit par la FIA. Le circuit de 2.97km, allant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, a auparavant accueilli d’autres évènements de sport automobile, y compris la Race of Morocco de WTCC.

Jose Maria Lopez, triple champion de WTCC et pilote chez DS Virgin Racing, se remémore et ambitionne: «J’ai déjà couru 3 ans à Marrakech en WTCC. Comme avec n’importe quel circuit urbain, ce sera délicat ! J’ai l’habitude des voitures de WTCC qui ont besoin de plus d’espace, alors avec une Formule E, le circuit paraîtra plus large. Il y a très peu de lignes droites ici, donc il y aura beaucoup de bagarres pour les petits espaces de dépassement. J’ai vraiment hâte d’y être : faire la course sur un circuit familier dans une Formule E apportera une nouvelle dynamique à mon expérience de pilote. J’espère que cela mènera au succès !».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *